AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Le nouveau venu [RP abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


✘ Messages : 65
✘ Âge réelle : 34
✘ Localisation : Angleterre

MessageSujet: Le nouveau venu [RP abandonné]   Mer 5 Déc - 11:38

Cael arpentait le monde des mortels depuis plusieurs jours maintenant. Il avait pu se familiariser avec sa condition de mortel, à l'habitude de ressentir la faim, la soif, le froid et la chaleur. Il s'évertuait à apprendre les coutumes et les façons d'être de ces gens qui résistaient, afin de leur apparaître le moins menaçant, à tout le moins, moins étrange. Il avait rencontré quelques créatures qui étaient neutres, qui ne semblaient pas avoir abandonnées toute humanité. L'ange aurait espéré qu'elles forment la majorité parmi les damnés, mais il n'en était rien. Il a aussi rencontré des créatures sordides, torturant et tuant les autres mortels selon leur bon vouloir. Londres était un bel exemple de cette nouvelle cruauté sans précédent qui dominait le monde des mortels. Il n'était guère étonnant que certains abandonnaient tout espoir et il le voyait, dans les yeux de plusieurs mortels que pour eux, la guerre est terminé, la lutte est sans espoir. Ce n'est pas pour rien si plusieurs anges, dont Cael, se sont crus obligés de descendre sur Terre.

Dans son sommeil, autre besoin mortel qu'il avait, Cael ne rêvait pas. Son esprit angélique et les capacités qui viennent avec lui apportaient parfois les pensées de certains mortels, qui semblait prier, espérer. Il y voyait de sortes de signes de Dieu, dont l'absence sur cette Terre se faisait ressentir. L'ange était habitué à recevoir des ordres de la part des archanges, à obéir aux commandements divins. Ici, il n'avait droit qu'au silence de ces pairs, dont il n'avait pas croisé le chemin jusqu'ici. En revanche, il percevait encore les pensées des mortels, dont une, qui le marqua plus que les autres, par ces pensées, l'espoir qui l'habitait et même, la foi. Une première et il rêva maintes fois à cette femme. Pour Cael, cela était un signe. Il devait trouver cette femme à la chevelure dorée. Quand il rêvait d'elle, il lui semblait avoir des visions sur sa vie, à venir, passé ou futur, il lui était impossible de le savoir exactement. Un jour, alors qu'il arpentait Londres, il remarque des cartes postales et une des photos lui rappelle un rêve passé. Une petite ligne sur la carte attire alors son attention: Oslo. Voilà donc où cette femme était peut-être. Au crépuscule, Cael quitta l'Angleterre et se téléporta en Norvège. Être un ange a bien quelques avantages.

Lorsqu'il apparut dans la ville de Oslo, la première chose qu'il ressentit fut le froid, malgré son manteau d'hiver, mais il savait qu'il s'y ferait. Le corps des mortels est capable de s'adapter, passé l'effet de surprise. Il venait à peine de faire quelques pas, tandis que des flocons tombaient et qu'un vent semblait se lever, que quatre loups de grandes tailles, des loups-garous à l'évidence, l'entourèrent. Cael leur fit savoir que s'ils le laissaient tranquilles, il épargnerait leur vie, mais les bêtes ne montrèrent que leur crocs et un combat s'engagea. La lame éthérée de Cael pourfendit les quatre monstres, mais un d'eux avait réussi à le jeter au sol et à lui mordre l'épaule, avant que l'ange ne réussisse, par la force de sa télékinésie, à faire tomber un lampadaire sur lui, avant de le tordre autour de la bête, l'étouffant du même coup et lui brisant les os. Il lâcha un long souffle après et alla grimper en hauteur, pour mieux distinguer la ville. Il aperçut alors au loin, un grand parc d'attraction qui lui semblait familier. Blessé physiquement, une partie de son manteau déchiré, le froid s'y engouffrant, il put tout de même se soigner, faire partir toute trace de ces blessures. Après quoi, il prit la route du parc d'attraction.

Le chemin se passa sans trop d'encombre, Cael se fit le plus discret possible. Il parvint à ce qui devait être autrefois l'entrée de ce parc. Pas d'âme qui vive, il y fit quelques pas, quand tout à coup, il reçut un filet en métal, qui ne lui fait aucun effet, sur lui, comme s'il était une bête et encore une fois, des humains l'entourèrent, cinq environs et visiblement pas très content de le voir. Ils pointaient leurs armes sur lui. Décidément, la Norvège était encore moins accueillante que Londres. Il lui parlait en norvégien et l'ange passa facilement à cette langue, comme si elle lui était innée. Il leur dit qu'il cherche un endroit où se réfugier des damnés, qu'il est comme eux, un résistant, un survivant même. Les résistants semblaient sceptiques, mais ils lui enlèvent le filet. C'était la pleine lune, s'il était un loup-garou, ils le sauraient et il n'avait pas les traits d'un vampire, mais on ne peut jamais être certain des machinations que prépare les damnés. Alors un des membres du groupe décide de le traîner jusqu'aux autres, pour qu'ils décident quoi faire de lui. C'est ainsi que Cael, docile, se fait escorter jusqu'au repaire des résistants, où un petit feu brûlait et où ils étaient à l'abri du vent. Il pouvait voir qu'ils étaient quand même bien installés.

-Écoutez moi. Je m'appelle Cael, je suis comme vous, je suis de votre côté. Cela fait des semaines que j'erre, à la recherche d'un groupe qui pourrait m'aider. Je vous en pris, ne faites pas l'erreur de me condamner, par péché de méfiance. Je suis convaincu que chacun d'entre vous, au fond de vous, vous savez encore faire la distinction entre un ennemi et un allié. Regardez-moi dans les yeux. Vous ni verrez ni haine, ni mort. Seulement un être prêt à vous aider.

L'ange tentait de les convaincre de sa bonne volonté, mais cela suffirait-il?


Dernière édition par Cael le Lun 28 Jan - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 87
✘ Âge réelle : 23

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Mer 5 Déc - 13:41


Cael & Evelyn

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.

Evelyn était assise face au feu, son regard se perdant à travers les flammes. La perte d’un être cher continuait d’ébranler son esprit. Au cours des dernières années, Eskil était devenu quelqu’un de précieux pour elle. Il était un ami, un confident, il la comprenait et la protégeait. Mais désormais, il ne faisait plus parti de ce monde, cette mission suicide avait eu raison de lui. La jeune femme était bouleversée par les événements, mais elle savait très bien qu’elle ne pouvait rien y faire. Il était mort la tête haute, avec toute sa fierté, désirant ardemment aider les siens. Elle, comme tous les autres, se rappelleraient de lui à jamais.

À un moment, un certain brouhaha attira son attention. Elle posa alors son regard sur les nouveaux arrivants. Cinq hommes qu’elle connaissait bien accompagnaient un homme qui lui était totalement inconnu. Evelyn le regarda, le détaillant lentement. Un homme d’une grande beauté, certes, elle ne pouvait penser autre chose de ce visage. Il était là pour se faire juger…

« Écoutez moi. Je m'appelle Cael, je suis comme vous, je suis de votre côté. Cela fait des semaines que j'erre, à la recherche d'un groupe qui pourrait m'aider. Je vous en pris, ne faites pas l'erreur de me condamner, par péché de méfiance. Je suis convaincu que chacun d'entre vous, au fond de vous, vous savez encore faire la distinction entre un ennemi et un allié. Regardez-moi dans les yeux. Vous ni verrez ni haine, ni mort. Seulement un être prêt à vous aider. » Evelyn l’écouta parler du début jusqu’à la fin, très attentivement. Cet homme leur demandait de faire un erreur ou non. Accepter qu’il reste, pouvait être un grave erreur, mais refuser pouvait l’être aussi. S’il avait réellement besoin d’aide et qu’ils le rejetaient, ils ne vaudraient pas mieux que c’est créature. Mais s’ils se laissaient berner, ils pourraient perdre gros.

La jolie blonde se leva et s’approcha doucement de l’étranger. Elle se posta droit devant lui, moins d’un mètre les séparant. Elle l’observa attentive, un instant silencieuse. Elle le regarda droit dans les yeux, tel qu’il lui avait demandé. Elle se laissait rarement berner, elle arrivait souvent à distinguer le bon du mauvais. Dans les yeux de cet homme, il n’y avait rien de maléfique. Ni haine, ni mort tel qu’il l’avait dit. Ses yeux d’un bleu foudroyant dégageaient une telle pureté… Evelyn sourit légèrement, l’air réconfortant. Autour d’elle, les autres semblaient méfiants et même menaçants, elle était plus calme, plus sereine.

« Enchanté Cael, je suis Evelyn. Excusez-nous toute cette méfiance, mais de nos jours, nous ne savons malheureusement plus à qui faire confiance. » Elle prit une courte pause, le regardant tout aussi intensément.

« Peut-être connaissez-vous un moyen pour gagner notre confiance ? Je ne suis pas la plus méfiante, certes, mais certains d'entre nous le sont énormément. » Ce qu'elle lui demandait était difficile, elle le savait bien. Peut-être que s'il parlait de lui ou quelque chose de la sorte, il attirait les faveurs de certains. A elle seule, Evelyn ne pouvait pas décider pour tout le monde. Elle ne voulait en rien le condamner, mais ici, elle n'était pas le chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 65
✘ Âge réelle : 34
✘ Localisation : Angleterre

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Mer 5 Déc - 14:05

Cael devait maintenant gagner la confiance des résistants, qui l'avaient trouvé avant qu'il ne les trouve. Il ne pouvait évidemment pas déployer tous ces pouvoirs devant eux et affirmer ensuite qu'il est un ange venu du Ciel pour les aider et les protéger afin de sauver ce qui reste de l'Humanité. Il ne le croirait pas, d'une part et d'autre part, il le prendrait plus pour un damné qu'autre chose. Il tente donc de les convaincre, par la persuasion, mais Cael est peut-être un peu candide encore, dans certaines de ces affirmations. Il fait appel à ce qu'il y a de bon chez les humains, ce qui peut leur reste de bonté. Il ne comprend pas que la méfiance et la peur les a gagné depuis déjà trop longtemps pour qu'il puisse considérer avec raison un homme qui se présente comme une sorte de messie. D'ailleurs, alors qu'il invitait les résistants à le regarder dans les yeux, à y voir par eux-mêmes qu'il n'a rien de dangereux, pour eux du moins. Personne n'ose s'approcher, ou presque...

Caché derrière les personnes, jusqu'ici, Cael ne l'avait pas remarqué, mais elle était là. Celle qu'il voyait dans ses rêves, celle dont il entendait encore l'espoir et dont il percevait la foi, par-delà tout ces kilomètres qui les séparaient pourtant. Une femme possédant une volonté extraordinaire, qui n'était pas sans lui rappeler une certaine demoiselle qu'il a lui-même aidé, il y a bien longtemps. De la voir ainsi, de façon si nette et si réelle lui fit un drôle d'effet. Il n'arrivait pas à détacher son regard d'elle et d'ailleurs, la jeune femme y plongea le sien, faisant ce qu'il avait lui-même suggéré. Cael resta naturel, la regarda doucement, la détailla de son regard. C'était elle, c'était certain. L'ange venait donc de trouver ce qu'il cherchait. Il aurait bien souri, mais les humains interprètent parfois mal un sourire, alors il s'en tient à un air neutre.

La jeune femme se présenta comme s'appelant Evelyn et de manière fort polie, presque sympathique et invitante. L'homme, en apparence du moins, n'avait toujours pas détourné son regard du sien, mais répéta doucement, à voix haute, le nom qu'elle venait de dire.

-Evelyn...

Un nom qu'il n'était pas prêt d'oublier. Evelyn parlait donc de confiance, de gagner celle des siens et Cael eut un regard vers chacun d'eux et inspira doucement. C'était nécessaire qu'il démontre sa bonne foi. Comment? Une idée lui vient bien en tête, mais il n'est pas convaincu que ce soit la meilleure de toute, cependant, le temps est compté et il ne voit pas quoi faire d'autres.

-Je comprends. Les temps sont difficiles. Les gens n'ont pas droit à l'erreur. Conduisez-moi à un de vos blessés ou un de vos malades. La confiance se gagne au fil du temps, mais je crois pouvoir vous montrez que je mérite qu'on me donne ce temps.

Si les rebelles acceptent sa proposition, alors on peut imaginer qu'ils le conduisent à un malade ou un blessé, peut-être même les deux. Une fois arrivé auprès de l'être concerné, le jeune homme se retourne vers ceux qui l'ont suivi. Il avait une condition aux gestes qui allait suivre. Il se permettait de négocier un peu.

-Je vais vous demander à tous, de me laisser avec cet homme. Si vous voulez à tout prix que quelqu'un reste, je n'accepterai qu'Evelyn auprès de moi. J'ai besoin de concentration et de paix pour soigner cette personne.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 87
✘ Âge réelle : 23

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Jeu 6 Déc - 9:36


Cael & Evelyn

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.

Lorsqu’elle se présenta, l’homme répéta doucement son prénom à voix haute. Il avait un air qu’elle jugeait curieux sur le visage, mais elle ne capta pas de quoi il s’agissait. Puis lorsqu’elle lui parla de la confiance, l’homme balaya les humains de son regard azure. Il inspira doucement, alors que le regard d’Evelyn restait posé dans le sien.

« Je comprends. Les temps sont difficiles. Les gens n'ont pas droit à l'erreur. Conduisez-moi à un de vos blessés ou un de vos malades. La confiance se gagne au fil du temps, mais je crois pouvoir vous montrez que je mérite qu'on me donne ce temps. » Elle considéra ses mots pendant un instant, ce demandant bien où il voulait en venir. Elle était prête à lui accorder une chance, elle était prête à lui imposer un ultime test. Normalement, elle aurait dû attendre le verdict de Håkon, mais elle accepta sans permission.

« Je ne vois pas ce que vous pourriez faire, mais d’accord. » Elle détourna le regard, le posant sur le chef, elle voyait bien ses doutes, ses questions, son opposition, mais elle savait aussi qu’il lui faisait confiance. Elle savait exactement ce que son regard voulait dire. Evelyn, si ça tourne mal, ça sera de ta faute. Enfin, quelque chose du genre. Mais elle avait un bon pressentiment et elle ne croyait pas se tromper. Elle reposa son regard sur Cael puis lui fit signe de la suivre. Elle le guida donc, accompagné de quelques hommes, vers un petit bâtiment fermé. Elle ouvrit la porte qui menait sur une petite pièce, où un lit avait été emménagé. Y reposait un jeune homme, âgé de 18 ans tout au plus.

« Je vais vous demander à tous, de me laisser avec cet homme. Si vous voulez à tout prix que quelqu'un reste, je n'accepterai qu'Evelyn auprès de moi. J'ai besoin de concentration et de paix pour soigner cette personne. » Evelyn posa à nouveau son regard sur l’étranger. Même si elle lui accordait une certaine confiance, elle n’allait pas le laisser seul avec Mikal.

« Je vais rester. » À ces mots, elle sentait le regard de son chef posé sur elle, une fois encore, il était contre l’idée. Elle s’approcha donc de lui et posa son regard dans celui de l’homme qui semblait âgé dans le début trentaine.

« Håkon, fais-moi confiance. J’ai un bon pressentiment. Je sais, ce n’est pas très prudent, mais va-t-on le condamner ainsi sans le laisser nous prouvez qui il est ? Reste près et je suis armée, ne t’en fait pas. Si tu ne me laisse pas faire, je saurai la valeur que j’ai à tes yeux… » Elle parlait doucement, à voix basse, alors que le regard de l’humain restait sombre. Il accepta, faisant part à Cael que lui et ses hommes ne seraient tout de même pas loin puis il quitta la bâtiment, fermant la porte derrière lui. Evelyn se retourna vers l'homme, le regardant.

« Cael, je vous présente Mikal... mon petit frère. » Son regard passa de l'homme à son frère adoré. Elle prenait un risque, et si l'homme était mauvais ? Mais, elle n'avait pas cet impression, elle lui faisait assez confiance pour l'amené jusque là. Peut-être pouvait-elle passer pour une dingue, mais elle était convaincu que cet homme n'avait rien à voir avec ces damnés. C'était un être bon, elle en était certaine... Mais si elle se trompait ? Evelyn attendait un miracle pour son frère et ce miracle ne venait pas. Et en ce moment, elle ne comprenait pas où cet étranger allait en venir. D'une façon un peu inconsciente, elle l'avait amené jusqu'à Mikal, mais pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 65
✘ Âge réelle : 34
✘ Localisation : Angleterre

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Jeu 6 Déc - 10:38

Cael avait un bon sens de l'observation. Cela signifie que souvent, il regarde ce que les autres regardent, il les scrute. Observer peut vous en dire beaucoup en peu de temps sur une personne. Par exemple, il remarquait les échanges de regard entre la blonde et un autre homme, que les autres regardaient aussi. L'ange en déduit qu'il s'agissait du chef du groupe, mais vu les regards qu'il lançait à Evelyn, bien qu'il n'approuvait pas, il avait décidé de la laisser gérer cette situation. Une sage décision, il allait vite le réaliser. Cael n'était pas du genre à forcer son chemin ou à imposer sa présence auprès des humains. S'il rêvait à cette femme, il devait bien y avoir une raison et il n'aurait pas quitté la Norvège tant qu'il n'aurait pas compris ce qui les lie, qui elle est au juste. Déjà, il pouvait voir que c'était une femme déterminée, mais encore habitée par l'espoir et la compassion, ce que déjà, depuis des kilomètres d'Oslo, il avait pu ressentir.

Pour prouver sa bonne foi, il disait vouloir voir un malade. Bien sûr, il comptait le soigner, mais dit ainsi, on l'aurait plus ou moins cru. Les humains sont souvent comme Saint-Thomas, ils sont sceptiques. Pour croire, ils doivent voir. Cael allait le permettre, mais pas à tous, parce que certains ne seraient pas à même de comprendre justement. Pour voir, il ne faut pas être aveugle à tout. Evelyn semblait posséder ce qu'il fallait pour voir et peut-être comprendre. C'est pourquoi c'est elle qu'il choisit pour rester. Idée qui ne plut guère au chef, mais la femme a tôt fait de le rassurer, l'ange évita bien sûr de s'en mêler, après quoi, elle l'informe que le malade est son petit frère, mais déjà accroupi auprès de lui, une main posée sur le front du jeune homme, l'ange hocha doucement de la tête.

-Je sais oui.

D'abord, ils avaient quelques traits, mais l'ange le savait aussi. Il y a des choses qu'il peut apprendre en un sol coup d’œil, d'autres qu'il apprend en un touché. Les pouvoirs d'un ange qui existe depuis des temps immémoriaux sont vastes, mais ce monde n'est pas le sien, sa puissance est affaiblie et il doit être prudent. Des créatures puissantes et maléfiques arpentent ce monde. Il doit utiliser ces pouvoirs de façon juste. Soigner ce jeune homme prouvera qu'il est digne de confiance et il sentait qu'il allait sauver une bonne âme. Si au contraire, le fameux Mikal aurait été un être dénué d'amour et de compassion, un être sans âme, malheureusement, Cael n'aurait rien fait pour lui.

-Vous l'aimez beaucoup, n'est-ce pas? Votre amour l'a beaucoup aidé jusqu'ici.

L'amour, dans son sens le plus large, est sans doute ce qui permettra aux humains de survivre, bien avant la haine envers les damnés. Ils ne doivent pas oublier, eux non plus, ce qui fait leur humanité. Mais le moment n'était pas aux pensées philosophiques, bien que Cael s'y perde aisément. Il passe sa main sous le vêtement de Mikal pour poser sa main directement contre le cœur de celui-ci, l'autre toujours contre son front. Il ne sentait plus la présence des autres hommes, la porte était close, il était seul avec les Westerberg, alors après une petite inspiration, une certaine chaleur semble envahir la pièce, se dégager de Cael, dont les yeux, déjà bleus, paraissent maintenant s'illuminer. Un aura, à peine visible, semble alors entourer le jeune homme pendant un instant. L'ange sert des dents, puis, le tout disparait. La chaleur s'évanouit, l'aura disparait, ces yeux redeviennent normaux. Le tout aura durée moins d'une minute et l'ange en semblait un peu essoufflé. Il y a un prix à toute guérison. Cael enlève ces mains et se relève doucement, mais cela lui semblait pénible. Il se tourne alors vers Evelyn.

-Votre frère est guéri.

Dit-il avec son calme habituel. Maintenant, il fallait voir si cela allait être assez. S'il y a d'autres malades, il pourra les soigner plus tard, s'il le peut encore. Parfois, les gens atteignent un point de non-retour et sont voués à la mort, c'est ainsi, il faut respecter les commandements de Dieu, mais Mikal quant à lui n'était pas obligé de mourir de cette façon. Cael croit même qu'il ne le devait pas, comme tant d'autres sur Terre sans doute.

-Je vous l'ai dit, je suis ici pour vous aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 87
✘ Âge réelle : 23

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Dim 9 Déc - 11:01


Cael & Evelyn

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.


L’homme était accroupi sur le sol, une main posée sur le front de Mikal. Il hocha la tête lorsqu’elle l’informa que c’était son petit frère puis lui dit qu’il le savait. Elle fronça doucement les sourcils, comment pouvait-il le savoir ? Elle ne connaissait pas cet homme et ne le lui avait pas mentionné jusque-là.

« Vous l’aimez beaucoup, n’est-ce pas ? Votre amour l’a beaucoup aidé jusqu’ici. » Elle sourit légèrement à ses paroles. Si elle l’aimait ? Elle l’adorait ! Il était un des seuls membres de sa famille qui lui restait. Après avoir perdu ses parents et ses deux sœurs, il ne lui restait que lui, Lucas et peut-être Léa… Mais Mikal était le seul avec qui elle passait tout son temps. Elle osait à peine le quitter des yeux, étant des plus protectrices envers lui. Et depuis qu’il avait cette satanée pneumonie, elle avait bien peur de le perdre. Elle priait pour qu’il soit sauvé, elle gardait espoir, même si le jeune homme faiblissait au fil des journées. Elle l’aimait de tout son corps, il était si important à ses yeux.

« Il est ce que j’ai de plus précieux. » Elle parla d’une voix douce, contemplant son petit frère qui était totalement inconscient. Il était fiévreux, délirant par moment, mais à cet instant, il était très calme. L’homme passa sa main sous le chandail de Mikal puis déposa sa main sur son cœur. Evelyn observait la scène attentivement, essayant de tout capter, de tout comprendre. Une chaleur étrange semblant émaner de l’étranger envahit alors la pièce. Elle regarda un instant l’homme, ses yeux d’un bleu foudroyant semblaient encore plus intenses puis elle reposa aussitôt son regard sur Mikal. Son cœur se serra, alors qu’une certaine peur l’envahit. Le spectacle était étrange, digne d’un film. Elle ne comprenait pas tout à fait ce qui venait de se produire.

Tout cessa alors. L’homme semblait essoufflé… Il enleva ses mains et se releva péniblement, se retournant vers Evelyn.

« Votre frère est guéri. Lui dit-il d’un ton calme. Je vous l’ai dit, je suis ici pour vous aider. » Malgré le scénario étrange, elle était perplexe. C’était facile de dire une telle chose, bien que cruel si ce n’était que des paroles. Elle fronça à nouveau les sourcils et posa son regard sur Mikal, s’approchant doucement de lui. Elle posa sa main sur son front puis constata aussitôt qu’il n’était plus aussi brûlant.

« Mikal… Elle le brassa doucement alors que le jeune homme ouvrit lentement les yeux. Il posa un regard un peu perdu sur elle, ne saisissant pas ce qui se passait. Comment te sens-tu ? » Il battit des paupières à quelques reprises puis se racla la gorge. Il posa ensuite un regard étonné sur sa sœur.

« Euh… mieux… Il semblait incertain, toujours perdu. Il s’assit lentement dans le lit puis fronça les sourcils. Evelyn, je me sens, beaucoup mieux… Je respire plus librement, mes poumons ne me font plus souffrir, je me sens plus présent…» Tout comme elle, il ne semblait pas comprendre. Elle ne comprenait rien, mais comment étais-ce possible ? Il était pourtant à l’article de la mort, enfin, près de là et maintenant, il allait mieux… Cet homme était le miracle qu’elle attendait ? Elle caressa le visage de son frère, un sourire illuminant son visage puis elle posa son regard sur Cael.

« Comment est-ce possible ? Comment avez-vous… » Tellement de questions se bousculaient dans son cerveau. Elle ne comprenait pas… Cet homme était quoi ? Une créature… mais quoi ? Il avait sauvé son petit frère, c’était un pur miracle. Et si il était un de ces hommes qui de façon incroyable détruisaient les damnés ? Elle n’y comprenait rien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 65
✘ Âge réelle : 34
✘ Localisation : Angleterre

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Dim 9 Déc - 14:40

La famille... c'est quelque chose d'extraordinaire que les humains ont, ou avaient, c'est triste de penser à cela en terme de pensées, mais tout de même, c'est peut-être la réalité. Toujours est-il que ceux qui ont la chance d'avoir un semblant de famille, un frère, une sœur auprès d'eux, ont de la chance et ils peuvent bâtir quelque chose, ils ont quelqu'un sur qui compter. Bien sûr, ce mince espoir est fragile. Quand ce ne sont pas les damnés qui détruisent ce petit noyau d'espoir, ce sont les conditions de vie difficiles qui s'en chargent, comme la maladie par exemple. Oui, la vie est une chose si fragile, si humaine, elle fait certainement l'Humanité du genre humain. Les créatures les plus immortelles sont sûrement celles qui ont le moins d'égard pour la vie et qui sont le moins humains, aux yeux de l'ange du moins. Les vampires, les succubes, les incubes, sont parmi les pires montres imaginables.

Alors Cael n'était pas étonné d'entendre de la bouche d'Evelyn est ce qu'il a de plus précieux. L'ange soigne donc le petit frère de la demoiselle, usant de ces dons angéliques, sinon divins, pour y parvenir. Des dons dont il ne doit pas abuser, mais sauver cette vie pouvait faire une différence dans sa quête, elle en valait certainement la peine. Toute vie humaine sauvée en vaut sans doute la peine en ce moment. Cael n'était pas ici pour lui, toute ambition personnelle est exclue de ses pensées. Une fois cet enfant de Dieu guéri, il l'annonce et Evelyn ne semblait pas le croire ou du moins, semblait bien étonnée. Elle réveille son frère, tandis que l'ange, de nouveau debout, se tenait tranquille non loin, à l'ombre du mur. Il eut un regard satisfait en entendant le jeune homme dire qu'il allait mieux, après tout, il aurait eu des chances que ces dons ne fassent pas effet, pour une raison ou une autre. Le mal est parfois plus fort que le bien, ou encore, il y a cette fameuse question du point de non-retour, mais Cael ne l'avait pas senti chez Mikal. Il fut alors témoin d'un moment d'affection entre le frère et la sœur, une scène qu'il trouvait aussi belle que les montagnes célestes qu'il avait aperçu à son arrivée en ville, ou autre paysage impressionnant qu'il avait vu depuis son arrivée. Une part de lui ne pouvait s'empêcher de les envier, même légèrement. L'amour, même fraternel, semble être une réelle force.

Passer ce moment de beauté, les questions ne tardent pas à se faire entendre. Elles étaient aussi prévisibles que normales et Cael aimerait y répondre, sincèrement, lui dire ce qu'il est, mais malheureusement, il n'en a pas le droit. Les humains doivent le découvrir par eux-mêmes, cela fait parti du processus qu'ils ont à entreprendre. Si le mal existe, alors ils devaient de nouveau croire aux forces du bien. Calme, il lève sa main.

-Je comprends vos questions. Vous, les humains, devez comprendre que vous savez bien peu de choses. Les damnés existent, mais il y a d'autres forces que celles du mal à l’œuvre en ce monde. Des forces qui vous échappent. Alors... j'aimerais bien vous expliquez comment, mais cela serait futile. Mais, je vais répondre à ta première question: « Je suis la résurrection. Qui croit, même s'il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit ne mourra jamais. » Voilà, comment il est possible de sauver un homme de la mort. Il doit croire, au fond de lui, quelque part.

Cael était fidèle à lui-même, toujours aussi énigmatique et il emmenait avec lui, sur terre, les paroles saintes d'une époque sans doute oubliée maintenant. L'ange croit toujours aux saintes paroles de son Dieu par contre et aux leçons qu'il lui a enseigné et qu'il veut apporter aux hommes maintenant. Il se rapproche d'Evelyn et fait en sorte de posé un genou au sol, près d'elle, son regard plongé dans le sien, il adoptait un ton moins solennel et plus rassurant. Il apprenait à faire avec la peur des humains.

-Je sais que mille et unes questions doivent se bousculer dans votre esprit en ce moment. Je crois que l'espoir, qui ne vous a jamais abandonné, va prendre encore plus d'importance en vous. Aidez moi à apporter le même espoir aux autres. Vos questions trouveront des réponses avec le temps, même celles les plus existentielles. Il ne faut pas dévier de son but pour autant. Il faut sauver ce qui reste d'espoir et d'humanité en ce monde. Vous comprenez?


Cael pourrait lui dire qu'il rêvait à elle, qu'à l'évidence, sa quête devait le conduire à elle, que se soit guidé par Dieu ou son archange, qu'il est un ange venu sur Terre pour redonner espoir à l'Humanité et les aider à combattre le mal, à restaurer l'équilibre et la balance sur Terre, mais ce genre d'affirmations ne conduiraient encore qu'à plus de questions. Il voit l'intelligence en elle, cette raison qui la guide. Il a espoir qu'elle comprenne qu'il ne peut pas tout lui dire, ni tout lui expliquer et que des tâches plus immédiates les attendent. Cael ne sait pas encore en quoi exactement il pourra aider ce groupe de résistants, mais il se dit que le temps lui offrira cette réponse aussi. À tout le moins, elle lui a permis de rencontrer Evelyn et c'est pour des humains comme elle qu'il est venu sur cette Terre. Si tous les humains avaient perdu la foi et l'espoir, si toute lumière les avait abandonné, Cael ne serait pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 87
✘ Âge réelle : 23

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Mar 11 Déc - 8:01


Cael & Evelyn

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.


Pour la jolie blonde, la famille avait toujours été une des valeurs les plus importantes. Elle connaissait des familles déchirées, des familles qui ne connaissait pas le vrai sens du mot amour, des familles pour qui les leurs n’avaient aucune importance. Elle avait connu des enfants dont les parents étaient de vrais tyrans, ou tout simplement des enfants dont les parents se foutaient éperdument. Evelyn avait eu la chance d’être née dans une bonne famille. Ses parents étaient des gens aimables, des parents merveilleux qui lui avaient inculqués de belles valeurs. Sa sœur Amalia était une petite perle, sans parler de Bara qui était une véritable sainte. Puis Mikal… il était si gentil, si dévoué, il lui rappelait tellement son père. Oui, elle était née dans la famille parfaite, la famille modèle, mais malheureusement, il ne lui restait que Mikal, mais heureusement, il était encore là. Voir son petit frère guéri ou dans un meilleur état, du moins, était pour elle un pur instant de bonheur. Voir la vie dans ses yeux était un tel soulagement…

Que s’était-il produit ? Comment cet homme avait pu le guérir ? Tant de mystères, tant de questions. Elle devait les posés, qui ne l’aurait pas fait ? Cet homme mystérieux arrivait dans leur cachette, demandant de l’aide et disant qu’il pouvait en offrir en retour puis il guérissait Mikal. C’était un véritable miracle, mais c’était également très curieux et peut-être même effrayant…

« Je comprends vos questions. Vous, les humains, devez comprendre que vous savez bien peu de choses. Les damnés existent, mais il y a d'autres forces que celles du mal à l’œuvre en ce monde. Des forces qui vous échappent. Alors... j'aimerais bien vous expliquez comment, mais cela serait futile. Mais, je vais répondre à ta première question: « Je suis la résurrection. Qui croit, même s'il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit ne mourra jamais. » Voilà, comment il est possible de sauver un homme de la mort. Il doit croire, au fond de lui, quelque part. » La belle jeune femme fronça doucement les sourcils. Ces paroles étaient bien curieuses, bien énigmatiques. La réponse qu’il lui avait donné, elle se rappelait avoir entendu quelque chose de similaire à quelque part. Un passage de la bible peut-être ou quelque chose du genre…

L’homme s’approcha alors d’elle puis posa un genou au sol, son regard plongé dans le sien. Elle le regardait curieusement, essayant de comprendre le sens tout cela.

« Je sais que mille et unes questions doivent se bousculer dans votre esprit en ce moment. Je crois que l'espoir, qui ne vous a jamais abandonné, va prendre encore plus d'importance en vous. Aidez moi à apporter le même espoir aux autres. Vos questions trouveront des réponses avec le temps, même celles les plus existentielles. Il ne faut pas dévier de son but pour autant. Il faut sauver ce qui reste d'espoir et d'humanité en ce monde. Vous comprenez? » Il avait pris un ton moins solennel, plus rassurant. Mais d’où sortait-il ? Cet homme n’était pas humain, mais elle était prête à parier qu’il n’était pas un damné non plus. Elle sentait aussi le regard de son frère sur elle. Il devait tenter de comprendre lui aussi. Elle le regarda un court instant, pour voir s’il allait toujours bien. Il avait repris sa couleur normale, mais ses sourcils étaient froncés en guide de questionnement. Elle lui fit un léger sourire rassurant, avant de replonger son regard dans celui de l’homme.

« Je comprends, oui. Mais c’est tellement curieux. C’est un miracle… je ne sais pas quoi vous dire. Ce que vous venez de faire… on le voit dans les films, dans la bible… C’est extraordinaire! Merci… du fond du cœur. Vous venez de sauver la vie de mon petit frère et c’est tout ce qui compte. Je ne sais pas comment vous remerciez, un merci, ce n’est pas suffisant, mais merci Cael. » Le regard d’Evelyn était sincère et intense. Un joli sourire était accroché à ses lèvres. Elle lui en était tellement reconnaissante, même si c’était si étrange. Elle avait confiance en cet homme. Elle était certaine qu’il était un de ceux qui vainquaient les damnés, les anges comme elle les appelaient pour elle-même. Et si cet homme était un ange ? C’était peut-être un peu poussé, mais si les vampires, les démons, les sirènes et toutes ces créatures existaient, pourquoi pas un ange ? Pourquoi pas Dieu ? Le monde est si mystérieux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 65
✘ Âge réelle : 34
✘ Localisation : Angleterre

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Mer 12 Déc - 22:10

Les humains... perdus, abandonnés, sans Dieu pour répondre ou entendre leurs prières, n'ont rien perdu de leur sens de se questionner sur ce qui les entoure. La curiosité semblait avoir le dessus sur bien d'autres choses chez eux. Cael ne pouvait pas les blâmer de cela. Se poser des questions, c'est sans doute le meilleur moyen d'évoluer et c'était bien normal que les humains ne fassent pas fit de l'existence d'une créature comme lui, vouée au bien et à la défense de l'humanité, à la préservation de la vie. Au moins, Mikal, mais surtout, Evelyn, étaient reconnaissants de ce qu'il venait de faire pour eux, ils ne le regardaient pas comme s'il était une nouvelle menace, parce que oui, les humains ont souvent peur de ce qu'ils ne comprennent pas et lorsqu'ils ont peur, des sentiments violents peuvent vite les animer. C'est dans leur instinct, c'est ainsi que Dieu les a fait et on peut dire, avec du recul, qu'ils avaient raison de se méfier de ce qu'ils ne connaissaient pas et de ce qui leur étaient étrangers. C'est même ce qui semble avoir causé leur perte.

Trêve de philosophie, Evelyn parlait et les trois premiers mots qu'elle dit sont exactement ceux que souhaitait entendre Cael. Elle comprenait, ce qui pour lui, revenait à penser qu'elle acceptait cette situation, qu'elle reconnaissait qu'il ne pourrait pas tout lui dire, ni tout lui expliquer. Au moins, il n'essayait pas de se faire passer pour un humain, Cael était bien conscient que son comportement l'aurait vite rendu suspect. Elle qualifiait quand même cet acte de miracle, ce qui était peut-être le bon mot et parlait de film, mot qui fit froncer des yeux l'ange, parce qu'il ignore de se dont il s'agit. En revanche, au mot bible, là, il sait parfaitement de quoi il en retourne. Il la connait par cœur, la Bible et pour lui, c'est plus qu'un livre, bien que les humains l'ait façonné au gré du temps, il reste la base du message divin que Dieu a voulu transmettre aux hommes sur terre et Cael est convaincu que rappeler la Bible aux hommes est le devoir de tous les anges sur terre, du moins en parti. Cependant, il est bien conscient que la Bible ne règlera pas tout. Sur un ton poli, il répond donc, toujours avec cet air calme et sereine:

-De rien.

Réponse simple, car au fond, il n'avait fait que ce pour quoi il est venu ici justement. Cael eut un regard vers la porte et ce qu'il y avait au-delà, à savoir, le reste de la résistance. C'est eux maintenant qu'il faudra convaincre de le laisser intégrer la bande de résistants et sans doute qu'ils se montreront moins ouverts d'esprit qu'Evelyn et son frère, mais il ne pouvait en être certain. Peu importe, il sait que son acceptation, à tout le moins, que sa présence soit tolérée, dépendra d'Evelyn, en grande partie, qui semble avoir un certain ascendant sur le groupe.

-Maintenant, il va falloir convaincre les autres de m'accepter, me tolérer à tout le moins et de me laisser vous aider. J'imagine que je peux compter sur vous?

Son regard passe d'Evelyn à Mikal, puis de nouveau à la femme aux cheveux dorés. C'était maintenant à eux, déjà, de pouvoir lui rendre service en retour et à faire en sorte que son premier but soit atteint, intégrer un groupe de résistants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 65
✘ Âge réelle : 34
✘ Localisation : Angleterre

MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   Lun 28 Jan - 14:49

[RP abandonné]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le nouveau venu [RP abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le nouveau venu [RP abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau venu
» Nouveau venu Jean-François LEMAIRE
» nouveau venu
» Les BJD de chaton : nouveau venu en P5 et sa petite story ^^
» Nouveau venu dans la lithothérapie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legend of the Damned :: Hors-jeu :: ✘ Sujets-