AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Et l'enfer continue... [Nominoé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Ven 9 Nov - 17:30


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

Lachlan laissa échapper un long soupire et se laissa choir tranquillement contre le mur. Il fixa la porte close de la salle de bain, son esprit analysant les options qui s’offraient à lui. Il en y avait très peu. Pour dire vrai, il n’y en avait pas.

« Eh merde ! » L’homme se releva subitement après quelques minutes de réflexion. Tout en se donnant un élan, son épaule frappa violemment contre la porte. Une seconde fois, une troisième puis une quatrième. Aucun résultat. Il donna un solide coup de pieds et un deuxième. Toujours rien. Un troisième. Aucun effet. Il en avait assez, c'était le comble !

« Sale folle psychotique ! » Il donna un quatrième coup de pieds, revint à la charge avec son épaule, la porte ne voulait absolument pas céder. Évidement, tout ici était de circonstance, les portes étaient fabriquées dans dans solides matériaux, il y avait des barreaux aux fenêtres. La force d’un homme ne pouvait pas venir à bout de cet endroit. Il n'avait pas le droit de s'échapper et il n'avait pratiquement pas le droit d'y songer.

L’homme tourna les talons et se dirigea vers le grand miroir qui se trouvait au mur et fixa son propre reflet. En deux ans, il avait changé, il n’avait plus l’impression d’être le même. Il était passé d’un jeune homme libre, du moins, autant qu'il le pouvait, à un jouet... Jamais il n’aurait imaginé une telle chose, sa vie était ruinée... pour l'instant.

Une journée entière. Cela faisait une journée qu’il était prisonnier de ses quatre murs. Il devait attendre une quelconque créature qui le surveillerait en l’absence de sa maîtresse, qui le mènerait je ne sais où. Il était un chien dans une cage, rien de plus, il était un animal, il n’avait aucune importance. Il détailla son propre reflet dans le miroir recherchant une solution. Plus il se regardait, plus l’idée de fracasser le miroir et de s’ouvrir les veines avec un fragment lui venait à l’esprit. Il en avait assez, il n’y avait aucun moyen de s’en sortir, mais… il ne voulait pas mourir. Il soupira puis revint à la charge contre la porte. Il espérait qu'elle cède, même si c'était totalement naïf et idiot de croire en une telle chose.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Sam 10 Nov - 1:22

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

La jeune femme déposa la main sur la poignée dorée de la porte d'un bois foncé, puis plongea l'autre dans la poche arrière de son jeans. Elle en retira une clé du même doré que la poignée qui reposait au centre de sa main gauche. Puis tout en déverrouillant elle regarda par-dessus son épaule droite, la ville était toujours plongé dans un profond sommeil. Au loin une silhouette traversa la rue en courant, Nominoé n'y porta qu'une attention distraite avant de franchir l'encadrement de la porte. Elle la referma puis d'un pas lent elle progressa à travers le salon à l’allure luxueux. Tout en avançant elle enleva sa blouse la laissant choir sur le divan de cuir sombre. Elle arriva dans la cuisine et détacha son jeans puis lui fit subir le même sort que son haut, l'oubliant sur une chaise de la cuisine. La magnifique jeune femme entra dans une chambre aux fenêtres impressionnante, la clarté du jour commençait à chasser l'ombre de la nuit qui paraissait dans les recoins de la chambre. Sans y porter attention elle se dirigea à sa droite et poussa doucement une porte qui donna sur une chambre de bain qui ferait mourir de jalousie une reine.

Elle s'arrêta devant une douche en pierre de différentes teintes et se débarrassa des sous-vêtements bleu clair qui lui sciaient à la perfection. Nominoé entra dans la douche et actionna les robinets. Rapidement une vapeur commença à s’échapper de l’eau qui glissait sur le corps de la belle vampire. Les yeux clos elle leva le visage laissant l’eau brûlante recouvrir son visage.

La porte s’ouvrit et la jeune femme en sorti suivi d’un épais brouillard. Elle se dirigea vers l’immense lit et enleva la serviette qui entourait son corps avant de se glisser sous l’édredon. Elle ferma les yeux et au même moment la sonnerie du téléphone se fit entendre. Nominoé ouvra les yeux fronçant légèrement les sourcils qui pouvait bien l’appeler à cette heure ! Dans un soupir elle étira le bras s’empara du combiné.

- Oui ?

- Calme-toi Élizabeth, je n’ai pas compris. L’air exaspéré de la jeune femme s’envola laissant place à un regard sérieux.

- Donc, Il ne t’a pas attrapé, tu es loin de lui… Et il ne sait pas où tu es ? C’est parfait, je ne vois pas où est le problème ?

- Quoi ?! Tu t’inquiètes pour ton humain ?! Voyons Elizabeth, ce n’est qu’un humain… Un air agacé venait de se glisser sur son beau visage. Qu’il meurt ou pas ça ne change rien… Il y en a des…

- D’accord respire… J’arrête…. N’empêche que je ne comprendrai jamais pourquoi tu gaspilles ton temps avec ce sac de sang… Nominoé secouait la tête exaspéré. Et dit moi, tu m’appelles à cette heure parce que… ?

- Quoi ! C’est non ! Je ne risquerai pas ma vie pour lui.

- Il y en a des milliers d’autre, je t’en trouverais un moi-même… De la couleur et de l'odeur que tu voudras, le meilleur que tu auras goûté de toute ton existence...

- Non je n’irai pas, il sait où tu habites je ne peux pas risquer de le rencontrer ! Et si ça se trouve il est déjà mort ton Ryan…

- D’accord Lachlan si tu veux…

- Voyons Liz… Tu pleurs ? La surprise se lisait maintenant sur son visage, rare était les vampires qui se laissaient aller à de tel émotion et encore moins lorsque c’était question d’un humain. Nominoé resta silencieuse un moment, puis elle ferma les yeux et commença doucement à secouer la tête en signe de négation. Bon d’accord j’y vais. Mais je te jure que tu seras mon esclave jusqu’à ta mort !

- Je te laisse je part. La jeune vampire resta étendu sur son lit les yeux clos pendant plus d’une minute avant de se lever.

Assez rapidement elle arriva à contrecœur à la maison de son amie. Élizabeth avait toujours eu des goûts très onéreux et encore une fois se manoir le démontrait à la perfection. Elle s’en approcha rapidement et discrètement. Pour l’instant il ne semblait pas y avoir le moindre vampire à l’horizon. C’était même plutôt peu probable puisque les rayons du soleil avait déjà fait leur apparition et que très rare était ceux qui pouvaient comme Nominoé s’y prélasser. Sans plus délicatesse La jeune femme défonça la porte, elle n’était pas d’humeur à jouer à la cachette avec une clé.

Une fois à l’intérieur un bruit sourd attira son attention, elle se pencha légèrement vers l’avant. Son esprit c’était vider de toute ces pensées sombres. Elle était au aguets, guettant le moindre signe de menace, puis le bruit se fit réentendre. Elle se dirigea lentement vers le son, plus ces pas la rapprochait plus l’odeur caractéristique de la nourriture ce faisait sentir. Elle ouvrit une porte et se retrouva dans une chambre. Les sons venaient de la porte du mur droit.

BANG !

À nouveau ce bruit. Elle pouvait entendre les battements du cœur qui venait de l’autre côté de la porte, rapide et régulier. La vampire s`approcha de celle-ci.

BANG !

Il essayait de la défoncer sans succès. Ces yeux glissèrent vers la poignée qui était verrouillée de l’extérieur, puis sur la verrou supplémentaire qui avait été sommairement rajouté. Elle secoua légèrement la tête. * Pathétique… * Exaspérée, la jeune femme attendit le second assaut avant de l’ouvrir.

BANG !

Rapidement elle déverrouilla la porte puis l’ouvrit sans plus de cérémonie. Un jeune homme se tenait debout au fond de la pièce, il devait s’apprêter à revenir à la charge. Les cheveux foncés, les yeux clairs, plutôt mignons et extrêmement jeunes. Il semblait avoir chaud, quelques gouttes de sueur était visible dans son visage. Donc c’était lui l’humain qui mettait Élizabeth dans tous ces états. Mais au-delà de tout cela la première chose qui capta l’attention de la jeune femme fut son odeur. L’odeur de son sang… Nominoé senti tranquillement l’eau lui monter à la bouche, puis sa respiration ce fit plus rapide. Il avait l’air délicieux. Elle se rapprocha de l’homme tranquillement ne le lâchant pas du regard, elle ramena légèrement la tête vers l’arrière inhalant l’irrésistible parfum de Lachlan. Elle replongea à nouveau son regard dans celui de l’homme s’en rapprochant toujours. Sa tête lui tournait légèrement et cette sensation de brûlure dans la gorge apparut.

En moins d’une seconde elle se retrouva contre l’homme lui tenant la tête par l’arrière dévoilant son cou et ses veines invitantes à la perfection. Nominoé enfuit son visage dans le cou de Lachlan, elle déposa lentement ces lèvres contre sa jugulaire. Elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer ce nectar chaud et sirupeux glisser dans sa gorge éteignant les braises toujours ardentes. La respiration de la vampire devint plus rapide et bruyante, elle ouvrit la bouche. Elle devait goûter.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Sam 10 Nov - 10:58


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

Une seule idée traversait l'esprit de l’humain, défoncer cette porte pour partir au plus vite. Il ne voulait plus rien savoir de cette saloperie de vampire folle à lier. Il voulait partir, mais elle était toujours près, aujourd’hui elle n’était pas là. Et une de ses maudites amies allait venir le chercher… Il devait partir avant qu’elle n’arrive. Mais c’était tout simplement impossible. Il le savait, mais il se bornait à essayer et à essayer. Il ne pouvait pas rester assis sur son derrière à attendre qu’elle arrive. Il devait tenter l’impossible, c’était le seul choix possible. Même s’il s’épuisait, même si ça ne fonctionnait pas, il se devait d’essayer. Mais, il avait beau essayer de défoncer la porte à plusieurs reprises, ça ne fonctionnait tout simplement pas.

Il allait revenir à la charge lorsque la porte s’ouvrit. Une jeune femme entra dans la pièce, le regard aussitôt rivée sur lui. Elle n’était pas humaine, c’était une évidence. Elle est d’une beauté extrême, ce qui rendait la chose encore plus effrayante. Un vampire, une succube, peu importe. Elle s’approcha de lui à pas lents, le fixant de façon beaucoup trop intense à son goût. Elle ramena légèrement la tête vers l’arrière, humant l’air et à cet instant, il sut. Il resta au fond de la salle de bain, la regardant avec méfiance et dédain, il ne manquait plus que ça, un autre vampire ! Elle le regardait maintenant droit dans les yeux, continuant de s’approcher lentement. Il les détestait tant. Ces foutus vampires ne méritaient rien de moins que la mort, la vraie.

Il n’eut à peine le temps de la voir arriver, qu’elle était déjà contre lui, lui tenant la tête pour en arrière et enfouissant son visage dans son cou. Elle déposa ses lèvres contre son cou, sa respiration devint de plus en plus rapide et bruyante. Le cœur du jeune homme battait à vive allure, il avait peur oui. Quel humain aurait resté de marbre à tout ce spectacle ? Il était complètement affolé dans sa tête, mais extérieurement, il était surtout figé. Il essayait de s'imaginer ce qu'il pouvait dire, mais rien ne lui vint à l'esprit, il ne avait tout simplement pas.

« Élizabeth ne t’a pas envoyée pour ça... » Sa voix n'était pas très forte, mais il dégageait une assurance. C'était la seule chose qui lui était venu à l'esprit. Il savait parfaitement qu'Élizabeth ne le prendrait pas. Il la connaissait assez bien pour savoir qu'elle en ferrait un affaire d'état. Elle était très respectée, vieille et personne ne voulait se la mettre à dos, il le savait. Que cette femme prenne ses paroles comme elle le voulait, c'était la seule chose qui lui était venu à l'esprit. Il n'avait pas su quoi dire et c'était ce qui était sorti. Il ne l'aurait pas laisser le dévorer sans dire le moindre mot.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mar 13 Nov - 15:48

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

Elle pouvait entendre les battements de son cœur. Il s’affolait, bruyant et délicieusement rapide. L’odeur de l’homme était unique, celle de son sang, hypnotisant. Il y avait dans son sang cette odeur qui était si caractéristique à celui des hommes plusieurs siècle auparavant, ce petit quelque chose qui avait maintenant disparu depuis longtemps. Mais ce n’était pas seulement cela, il y avait cette odeur qui lui faisait tourné la tête, qui faisait ressortir automatiquement son côté prédateur… Et pour en rajouter maintenant l’odeur puissante et alléchante de l’adrénaline. Le nectar de l’homme glissait à toute vitesse sous sa peau

Elle ouvrit la bouche. Elle devait goûter. Elle accota doucement ces dents acérées contre la peau de l’homme… « Élizabeth ne t’a pas envoyée pour ça... » Le jeune homme avait parlé, sa voix était faible, mais on pouvait y entendre une certaine assurance. La vampire ne recula pas, elle ne referma pas la bouche, ces dents toujours contre le cou de l’homme. Les parole de l’homme l’avait ramené exactement au moment présent, elle se rappelait pourquoi elle était ici et pour qui : Liz. La brume qui avait assiégé son cerveau au contact de l’homme c’était totalement dissipée. Elle resta ainsi un moment * Je pourrais lui dire qu’un autre vampire c’est attaqué à lui… * Elle ne pouvait faire autrement que de s'imaginer mordre l'homme et de le vider de son sang jusqu'à la dernière goutte... Imaginer le goût de son sang chaud... elle ne pu réprimer un frisson de plaisir. Durant un court instant la belle vampire fit tourner dans sa tête l’idée de transgresser les règles, puis subitement elle lâcha l’homme et se retrouva en moins d’une seconde à la porte par laquelle elle était entré.

Elle ne pouvait faire cela à son amie… Elle dévisagea l’homme un court instant avant de lui adresser la parole.

- Est-ce que tu viens ou tu attends que j’aille te chercher moi-même. Le ton de Nominoé était arrogant. * C’est fou comme ils peuvent être arriérés… *

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mar 13 Nov - 20:29


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

La bouche de la créature était ouverte, il pouvait sentir ses dents contre sa peau. Jamais il n’avait été mordu par un vampire, car oui, Élizabeth ne l’avait jamais mordu. Il ne savait pas pourquoi, mais elle ne l’avait jamais fait et il en était fort heureux. Il la détestait et cherchait le moment propice pour la tuer. Il avait déjà essayé une fois, cela datait de l’année précédente et il avait eu droit à une vraie crise d’hystérie. Depuis ce temps, elle était paranoïaque et doublait de précaution. L’idée de se faire mordre maintenant, par cette vampire inconnue, alors qu’il n’avait jamais été mordu en 2 ans le mettait en colère. Pour qui se prenait-elle ? Le cœur du jeune homme battait à tout rompre. Alors qu’il avait parlé, elle restait immobile, ses dents toujours contre son cou. Puis aussi rapidement qu’elle était arrivée à lui, elle le lâcha et se retrouva près de la porte. Même après deux ans, il ne s’habituait pas à une telle vitesse et à vrai dire, ça lui donnait des frissons d’horreur. La vampire le dévisagea. « Est-ce que tu viens ou tu attends que j’aille te chercher moi-même. » Elle était arrogante, c’était parfaitement visible dans sa voix.

Il réalisa alors qu’elle ne l’avait pas mordu. Non, elle ne l’avait pas fait. Il soupira intérieurement et la dévisagea autant qu’elle le dévisageait. Ses paroles avaient peut-être eu leurs effets… Peu importe, il la voyait déjà comme une garce, une autre folle psychotique qui ne méritait qu’un pieu dans le cœur. Une vraie détraquée comme toutes les autres. D’ailleurs comment ce faisait-il qu’elle soit là en plein jour ? Il continua de la dévisager un court moment, avant de s’avancer vers elle d’un pas nonchalant. S'il se montrait docile maintenant, ça n'allait pas être le cas d'ici... bientôt. Il n'allait pas se laisser faire, il trouverait un moyen...

Il était en colère, son sang bouillait ardemment dans ses veines. Mais il savait très bien que c'était préférable qu'il garde son sang-froid et se montre coopératif. Il était réaliste, il ne faisait pas le poids face à un vampire. Pas sans un bon plan du moins. Peut-être avait-il tendance à être orgueilleux, mais dernièrement, il avait appris à garder ses pulsions de côté.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mer 14 Nov - 10:28

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

Le jeune homme la fixait, il la dévisageait sans retenu confrontant son regard. Nominoé ne put s’empêcher de sourire, ces sourcils froncés, son regard noir, sa mâchoire serrée et sa bouche légèrement pincée. Elle avait l’impression de regardé un enfant qui faisait des siennes. Il avança en sa direction d’un pas nonchalant, il pouvait bien montrer tout le calme qu’il voulait son pouls ne pouvait mentir et il était encore rapide, même très rapide. Lachlan arriva enfin près d’elle, elle le regarda un petit moment, son sourire c’était effacé.

- Tu essaies de t’enfuir, je t’attache. Tu fais un sale coup, je te tues. Maintenant avance et vite. La jeune femme fit passer l’humain devant elle, il devait se dépêcher à quitter le manoir, ils n’avaient que trop traîné ici.

Ils descendirent du troisième étage au rez-de-chaussée rapidement sans aucun problème. La jeune femme le suivait à un peu plus d’un mètre et le laissait avancé sans parler ne disant tout simplement que quelques ‘’À gauche ou à droite’’. Ils arrivèrent enfin à d’immenses portes en bois sculpté, c’étaient les portes principales, celles qui donnaient sur l’extérieur. À cette instant la jeune femme arriva tout près de Lachlan, elle mit un bras devant lui l’empêchant d’aller plus loin, elle s’immobilisa, un visage de marbre. Puis elle huma doucement l’air, presque aussitôt les délicats traits de la belle vampire se durcir. * Des loup-garous. Liz tu vas vraiment me le payer ! * Elle empoigna solidement le bras de l’homme, rebroussa chemin allant s’adosser contre un mur. D’où il était les porte n’étaient plus visibles, mais encore tout près. Nominoé força l’homme à s’adosser, puis elle monta un doigt à sa bouche en signe de silence, ces yeux verts étaient rivés à ceux de l’homme. Les portes s’ouvrirent doucement, la vampire ferma les yeux un léger moment, semblant se concentrer sur les bruits de pas qui se rapprochait lentement. La jeune femme se dirigea vers la fin du mur, se rapprochant des sons.

« On cherche quoi ? » La voix était masculine, rocailleuse et grave l’homme semblait de mauvaise humeur.

« Tout ce qui pourrait nous aider à la retrouver. » Celle-ci paraissait plus jeune et autoritaire, c’était lui qui menait.

« Ahh… Je déteste les vampires » L’homme renifla bruyamment « Cette foutu odeur de cadavres ! Je vais… » Un grognement vint interrompre l’homme qui cessa immédiatement de parler. À cet instant la jeune femme disparu en direction des hommes, aussitôt un bruit sourd suivi d’une plainte retentit.

« Sale garce ! Tu vas cr… » Un puissant craquement suivi d’un ‘’ bang ! ‘’ comme si quelque chose venait de tombe sur le sol se fit entendre. Nominoé apparu comme par enchantement devant Lachlan, un regard sérieux et une main couvert de sang jusqu’au poignet. À peine quelques secondes c’étaient écoulées

- Viens. Sans attendre que l’homme ne bouge la jeune femme le prit par le bras l’entrainant avec elle. Dans l’entré un spectacle plutôt macabre les attendaient. Un homme plutôt jeune aux cheveux sombres et courts était étendu sur le sol, la cage thoracique défoncé et généreusement ensanglanté. Tandis que non loin de là un corps reposait sans haut. La tête se trouvait tout près de la porte. Nominoé avançait rapidement sans leurs jeter le moindre regard, elle enjamba sans plus de cérémonie un objet rouge et sanguinolent qui ressemblait à si méprendre à un cœur. Elle poussa de son pied gauche une tête aux cheveux longs et emmêlés, puis ouvrit les portes sombres. Les rayons du soleil fusèrent à travers l’encadré, c’était une magnifique journée.

Une fois à l’extérieur elle se dirigea, sans ralentir le pas, vers les bois qui bordaient le manoir. Elle y entra et ne relâche pas le bras de l’homme. Elle continua d’avancer pendant plusieurs minutes avant d’arrêter et de sortir son téléphone portable.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mer 14 Nov - 17:01


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

Lorsqu’il arriva près d’elle, elle le regarda un moment. Il soutenait son regard, le visage dénué de toute émotion. Intérieurement, il rêvait de la tuer, il se jurait qu’il ne la laisserait pas faire. Il voulait sa liberté, même s’il savait que délivrer de cette créature, il ne pourrait jamais vivre librement. Aussi longtemps que ces créatures continueraient de dominer ce monde, il ne pourrait jamais être réellement libre, s’il arrivait à fuir, il fuirait toute sa vie. Ces immondes bêtes avaient tout détruit sur leur passage. Sa vie ainsi que celle de tous les autres humains étaient ruinées. Par contre, il avait bonne foi. Il imaginait le jour où les humains renverseraient la vapeur et leur feraient amèrement payer cette tragédie. Il ne perdait pas espoir et c’est ce qui l’aidait à continuer à vivre, malgré tout. « Tu essaie de t’enfuir, je t’attache. Tu fais un sale coup, je te tues. Maintenant avance et vite. » Elle le fit passer devant elle et il s’imagina une fois encore lui planter un pieu dans le cœur.

Ils descendirent alors au rez-de-chaussée à pas rapides, elle le suivait de près, lui indiquant par où aller. Elle n’aurait eu qu’à dire par quelle porte elle voulait sortir et il y serait arrivé seul, il habitait là depuis 2 ans… Deux longues et affreuses années. Ils arrivèrent finalement devant les portes principales. Ils allaient tout juste les ouvrirent lorsque la vampire mit son bras devant lui, l’empêchant d’avancer. Il fronça les sourcils et la regarda. Elle s’immobilisa, huma l’air puis ses traits devinrent plus durs à cet instant. Sans qu’il n’est vraiment le temps de réaliser quoi que ce soit, elle l’empoigna fermement par le bras, rebroussa chemin et vint s’adosser contre un mur. Elle le força à s’adosser puis lui fit signe de rester silencieux, le regardant droit dans les yeux. Que ce passait-il ? Il n’en avait pas la moindre idée, mais vu l’air de la créature, c’était du sérieux. Il resta donc silencieux. Il entendit ensuite les portes s’ouvrirent doucement, la femme ferma les yeux un court moment. Lorsqu’elle les rouvrit, elle se dirigea vers la fin du mur. Des voix masculines se faisaient maintenant entendre. « On cherche quoi ? » « Tout ce qui pourrait nous aider à la retrouver. » « Ahh… Je déteste les vampires. Cette foutu odeur de cadavres ! Je vais… » Un grognement vint l’interrompre et la vampire avait disparu. Il ne voyait plus rien, il pouvait seulement se fier aux bruits. Un bruit sourd, une plainte. « Sale garce ! Tu vas cr… » Un puissant craquement, un bang puis Nominoé apparu devant Lachlan, le regard sérieux, une main couverte de sang.

« Viens. » Sans qu’il ne réagisse, elle le saisit par le bras, l’entrainent avec elle. Le spectacle qu’il vit était macabre et même davantage. Du sang, un homme étendu sur le sol, la cage thoracique défoncée puis un corps reposant sans tête. La tête se trouvant tout près de la porte, là où il devrait passer. À ces images, il avait mal au cœur. Il n’était pas habituer à un tel spectacle et il était réellement choqué. Du sang, deux hommes morts. * Maudite folle ! * Elle marchait rapidement, ne jetant pas le moindre regard à ceux qu’elle avait tué. Puis elle enjamba un objet rouge, un cœur ? Le jeune homme détourna le regard puis le contourna. Il n’avait pas le cœur sensible, mais ça c’était trop. Elle poussa la tête avec son pied puis ouvrit les portes. Il ne se fit pas prier pour sortir et même qu’il se dépêcha. Puis sans ralentir le pas, la créature se dirigea vers le bois. Il la suivit de force dans la forêt puisqu’elle n’avait pas lâché son bras. Ils marchèrent plusieurs minutes puis elle s’arrêta sortant son portable. Il arrêta au même moment, le regard posé fixement sur un arbre. Une folle, c’était une vraie folle psychotique, encore plus folle qu'Élizabeth. Il n’en revenait toujours pas, il revoyait les deux hommes et tout ce sang. Il devrait trouver un moyen de s’échapper avant qu’elle ne le vide entièrement de son sang.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mer 14 Nov - 18:08

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

Nominoé avait lâché le bras de l’esclave et de sa main non ensanglantée elle prit son cellulaire. Son regard se posa calmement sur Lachlan, puis elle regarda autour d’elle. Après ces quelques minutes de marches la forêt était déjà beaucoup plus dense. Le soleil perçait à travers le feuillage qui commençait à arborer les couleurs de cette nouvelle saison. De l’orangé, du rouge et du jaune parsemait çà et là les grandes feuilles des immenses arbres donnant à la forêt une ambiance lumineuse et magnifique. Elle reposa son regard sur L’homme.

- N’essaie pas de jouer au plus malin. Si tu t’enfuis, je te retrouve et je t’arrache le cœur. Le ton de sa voix était dur et sincère. La vampire ne rigolait pas, elle regrettait déjà amèrement d’avoir accepté se marcher. Sans attendre de réponse et sans quitter Lachlan de son regard noir, elle composa une série de chiffres sur son cellulaire et le colla à son oreille.

- Calme-toi, il est avec moi. La jeune femme semblait atrocement agacée.

- Liz, il a envoyé deux loups chez toi. À ces mots, une pluie de son aigu et hystérique jaillirent du téléphone.

- Arrête de crier ! Il est intacte, il ne lui manque pas un doigt ni même un cheveux ! En prononçant cette phrase Nominoé regarda l’homme de haut en bas.

- Le problème ? Je risque ma vie pour ce stupide sac de sang ! Si jamais il apprend que je suis en vie… Une légère inquiétude voila son joli visage.

- Mais non Liz, je ne les ai pas tués, je leur ai tout simplement expliqué que je te ramenais ton foutu esclave et j’ai donné l’adresse pour nous retrouver, s’ils avaient la moindre question ! Le sarcasme prédominait maintenant sur les traits durs de la vampire.

- Liz, laisse-moi m’occuper de lui. Elle fit glisser son regard jusqu’au cou de l’homme. Ensuite je te promets que je t’en trouverai un identique à lui, même apparence, même odeur… " Si tu lui touche le moindrement, Je…. !!! " La voix d’Élizabeth fusa hors du téléphone.

- Doucement, ce n’était qu’une simple idée…

- Oui. Son visage était sombre.

- Oui.

- D’accord et je te jure que tu me le redevras jusqu’à ta mort. La jeune femme raccrocha et s’approcha de Lachlan. Elle le prit brusquement par le bras et commença à marcher. Elle ne fit que quelque pas puis stoppa avant de se retourner vers l’homme et le dévisager.

- Pourquoi est-ce que tu sens aussi fort. Elle le fixait dans les yeux, les sourcils légèrement froncés * Ils vont nous repérer a des kilomètres ! *. Puis elle renifla légèrement et secoua la tête, elle ne sentait que lui, il masquait tout. Encore une fois cette sensation si habituelle de brûlure dans la gorge revenait. Elle pouvait habituellement se contrôler, mais avec lui c'était différent, il sentait si bon. Secouant une seconde fois la tête elle se remit à humer l'air, puis elle tourna le regard et disparu en une fraction de seconde dans l’épaisse forêt, avant de revenir aussi rapidement. Dans ces mains reposait une tige à laquelle plusieurs fleurs oranges et rabougries étaient rattachés. Elle enleva rapidement son chandail, n’étant maintenant qu’en camisole sombre. Puis elle essuya sa main recouverte de sang ne regardant toujours pas le jeune homme. Elle prit la fleur qu'elle tenait auparavant par la tige entre ses lèvres et commença à frotter ses mains broyant les fleurs. Enfin elle regarda Lachlan et se rapprocha de lui, elle tandis la main essuyant le liquide sur sa joue droite puis tandis l’autre vers sa joue gauche…

fiche par century sex.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mer 14 Nov - 19:16


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

Lachlan regardait fixement un grand arbre qui se trouvait devant lui. S'il paraissait plutôt calme en apparence, à l'intérieur, il était complètement agité. Son regard sombre prouvait toute la colère qu'il éprouvait à cet instant. Il n'avait pas été en contact avec la nature depuis un très long moment, mais il n'avait pas la tête à y songer. Le magnifique paysage qui se trouvait devant ses yeux lui importait peu, tout ce qu'il désirait, c'était sa liberté.

« N'essaie pas de jouer au plus malin. Si tu t'enfuis, je te retrouve et je t'arrache le coeur. » Il posa son regard sur elle à cette phrase, mécontent. Elle était sincère, le pensant et même le désirant ardemment. Il resta de marbre, silencieux, il n'y avait rien à répliquer à une telle menace et elle n'attendait évidemment aucune réponse.

Sans le quitter des yeux, elle composa une série de chiffres sur son cellulaire, alors que lui, ne la quittait pas des yeux non plus. « Calme-toi, il est avec moi. » Elle semblait extrêmement agacée. « Liz, il a envoyé deux loups chez toi. » Il pouvait entre l'hystérie d'Élizabeth venant de l'autre bout de la ligne. « Arrête de crier ! Il est intacte, il ne lui manque pas un doigt, ni même un cheveux ! » La vampire regarda l'humain de haut en bas. « Le problème ? Je risque ma vie pour ce stupide sac de sang ! Si jamais il apprend que je suis en vie... » De l'inquiétude apparu alors sur son visage, alors que Lachlan la dévisageait intensément. Un stupide sac de sang ? Un stupide sac de sang... Quelle folle ! Il l'écoutait attentivement, mais son esprit cherchait un plan. « Mais non Liz, je ne les ai pas tués, je leur ai tout simplement expliqué que je te ramenais ton foutu esclave et j’ai donné l’adresse pour nous retrouver, s’ils avaient la moindre question ! » Du sarcasme, rien d'étonnant.

« Liz, laisse-moi m’occuper de lui. Ensuite je te promets que je t’en trouverai un identique à lui, même apparence, même odeur… » Psychotique, psychopathe, peu importe. La voix d'Élizabeth fusa hors du cellulaire. « Si tu lui touche le moindrement, Je…. !!! » Celle-là était aussi folle que l'autre, ou moins finalement. Complètement éprise de lui, tentant de le charmer de toutes les manières possibles. Comme s'il allait tomber amoureux d'elle ou quelque chose du genre... Pathétique ! « Doucement, ce n’était qu’une simple idée…» Puis ensuite, des paroles insignifiantes. Cette fois, la fixant aussi froidement, il cherchait et recherchait encore un moyen de se sortir de là. Pas maintenant, ce n'était pas le moment. Elle était trop rapide, trop forte, trop... inhumaine. Il devait se préparer avant de tenter la moindre chose.

Lorsqu'elle raccrocha, elle s'approcha de Lachlan, le saisissant brusquement par le bras puis l'entraina. Après quelques pas, elle s'arrêta puis se retourna vers lui, le dévisageant une fois de plus. « Pourquoi est-ce que tu sens aussi fort. » Le visage de l'humain resta de marbre. * Parce que je ne suis pas un foutu cadavre ambulant. * La vampire renifla légèrement, secoua la tête, puis une seconde fois et huma à nouveau l'air puis en un rien de temps elle disparue. Avant qu'il n'ait le moindre temps de réflexion, elle réapparut devant lui, tenant une tige ornée de fleurs oranges. Elle enleva rapidement son chandail, se retrouvant en camisole puis elle essuya sa main recouverte de sang, sans jeter le moindre regard à Lachlan. Ce dernier était immobile, le regardant toujours fixement, muet, attendant. La créature broya les fleurs avec ses mains puis regarda enfin le jeune homme. Elle se rapprocha de lui, tandis la main puis essuya le liquide sur sa joue droite, puis tandis l'autre vers sa gauche. Il recula, la regardant d'un air ahuri. Pas question qu'elle le touche, surtout pas avec ses mains couvertes de sang.

« Ça, non. Le foutu sang de tes loups reste loin de mon visage. » Il la dévisageait, le regard toujours aussi froid. L'idée le rebutait totalement, Lachlan était très dédaigneux, et même sans l'être, sa réaction était parfaitement justifié.


fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mer 21 Nov - 19:42

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

Elle devait camoufler l’odeur de l’humain, une odeur unique et puissante. Elle savait parfaitement comment disparaître totalement et ne pas laisser la moindre trace de son passage. Mais avec cet homme c’était totalement différent, il avait cette chose particulière. Ce parfum envoûtant qui lui rappelait les arômes d’un passé lointain. Sa présence au manoir n’allait à-coup-sûr ne pas passer inaperçu, les loups le traqueraient, donc les traqueraient.

Nominoé tandis la main vers le visage du jeune homme et lui étendit sur une joue le liquide qu’elle avait extrait des fleurs. Elle tandis l’autre main, Lachlan recula de plusieurs pas la fixant l’air horrifié.

- Ça, non. Le foutu sang de tes loups reste loin de mon visage. La belle vampire fronça légèrement les sourcils, regardant l’homme qui là dévisageait * Tu préfèrerais peut-être mieux que j’étendre ton propre sang sur ton visage ! *. Elle secoua légèrement la tête et en moins d’une seconde elle se tenait tout près de l’homme, un visage sombre. Elle plongea son regard dans les yeux vert de l’esclave. Il n’allait pas très bien cela se voyait assez facilement, si elle le brusquait trop il n’allait pas coopérer, mais plutôt craquer... Elle pouvait parfaitement entendre le son de son cœur qui battait trop rapidement dans sa poitrine et la rapidité avec laquelle son sang glissait dans ces veines. Elle devait garder son sang-froid, être plus calme… Elle faisait cela pour Élizabeth après tout. * Contrôle-toi… C’est pour Élizabeth… Oui pour Élizabeth… Je te jure que tu vas me le payer… * Elle regarda autour d’elle, seulement la même forêt, rien de différent, mais pour encore combien de temps… Nominoé s’approcha encore plus de l’homme, son jolie n’était plus qu’à quelques centimètres de lui.

- Est-ce que tu tiens tant que cela à crever déchiqueté par les loups ? Maintenant arrête de faire l’enfant et laisse-moi étendre ça sur ton visage où sinon ils nous retrouverons et crois-moi tu ne veux pas ça… La jeune femme ne parlait pas très fort, comme si elle craignait d’être entendue. Doucement l’alléchant parfum de l’homme commença à embrouiller les esprit de la vampire. Aussitôt elle cessa de respirer, ce n’était en aucun cas essentielle à sa survie et ainsi elle ne sentirait plus rien. Elle ne pouvait se permettre d’être distraite.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mer 21 Nov - 20:14


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

La créature fronça les sourcils aux paroles de l’humain. Non mais, elle s’attendait à quoi ? Qu’il reste immobile comme une statue de pierre, à attendre qu’elle lui étende du sang de loup-garou sur le visage ? Non, c’était hors de question. Dans son esprit, c’était tout simplement inacceptable, déjà qu’il était suffisamment embêté par elle. Puis elle secoua ensuite la tête légèrement et fut tout près de lui en un claquement de doigt. Son visage était sombre, exprimant une certaine haine. Elle plongea ensuite son regard dans le sien. Dans une autre situation, il l’aurait trouvé belle, très belle ou plutôt, il l’aurait trouvé magnifique. Mais l’heure n’était pas à ce genre de jugement, en ce moment, il était en colère. Autrement, cette femme aurait totalement été son genre, elle entrait parfaitement dans ses critères.

Elle regarda ensuite autour d’elle puis se rapprocha davantage de l’humain, son visage à quelques centimètres du sien. D’un autre côté, oui, il savait parfaitement qu’elle était jolie, mais ça n’avait aucune importance. Elle était une vampire, une de ces créatures qui avait gâchées sa vie et qui avait enlevées la vie de ses proches. Pour cette raison, il la détestait, et aussi parce qu’il était pris au piège avec elle et parce qu’elle n’avait rien d’amical, comme tous les autres. « Est-ce que tu tiens tant que cela à crever déchiqueté par les loups ? Maintenant arrête de faire l’enfant et laisse-moi étendre ça sur ton visage où sinon ils nous retrouverons et crois-moi tu ne veux pas ça… » Elle parlait tout bas, comme si elle ne voulait pas qu’on l’entende. Et malgré son petit discours, il ne voulait toujours pas de ce sang sur lui, mais… il avait bien l’impression qu’elle ne lui laisserait pas d’autre choix. De gré ou de force, elle arriverait à avoir ce qu’elle désirait. Elle était plus forte que lui et Lachlan était très réaliste. Mais… Lachlan était Lachlan et très rare était les moments où il réfléchissait avant d’agir ou de parler, surtout lorsque la colère le dominait. Il secoua la tête, la regardant droit dans les yeux.

« Non, pas question. » Pour lui, c'était un non catégorique, peu importe les foudres de la bête. Il n'était pas un gentil petit chien obéissant et jamais il ne le serait. Il était borné jusqu'à l'os. Et il se fichait éperdument de la réaction de la femme. Il voyait parfaitement que quelque chose lui faisait peur, c'était pour elle-même qu'elle s'inquiétait et non pour lui. Si elle voulait masquer son odeur, c'était pour ne pas être retracée, oui, elle avait peur... mais de qui ? C'était ça la question. Il n'en avait pas la moindre idée, mais pour dire vrai, il était intrigué.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Jeu 22 Nov - 2:01

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

Elle le fixait toujours droit dans les yeux attendant la réponse de l’humain. Ils devaient faire vite ils étaient très loin d’être dans un endroit sûr. Plus les secondes s’écoulaient, plus il y avait de chance pour que ces repoussantes créatures ne les retrouvent. Les yeux de l’homme toujours rivés au sien il secoua la tête. Il n’allait pas sérieusement refuser.

- Non, pas question. Les yeux de la vampire rapetissèrent sous la réponse de Lachlan.

- D’accord. Sur ces mots la jeune femme recula rapidement d’un pas, puis sans attendre elle frappa violemment le jeune homme qui se tenait toujours tout droit devant elle. Il s’écroula durement sur le sol recouvert des feuilles de la forêt. Nominoé se pencha au-dessus de l’homme inconscient, puis sans plus de cérémonie elle commença à recouvrit le visage de l’homme du précieux nectar de la fleur. Il avait une entaille au-dessous du sourcil droit d’où le sang s’écoulait lentement. La vampire s’arrêta et secoua la tête légèrement, elle n’avait absolument pas besoin de cela. Si le jeune esclave avait toujours sentit merveilleusement bon, et bien ce n’était rien comparé à l’odeur qui s’en dégageait maintenant. Elle avança lentement la main vers la coupure et y déposa l’index gauche avant de le regarder. Une goutte du sang de l’homme perlait sur le bout de son doigt. Involontairement les crocs de la vampire sortir, l’habituelle douleur irradiait sa gorge. Se mordillant la lèvre elle fit monter le doigt à sa bouche. Plus qu’un centimètre et elle pourrait enfin goûter se sublime nectar…

CRAK

Un craquement sonore la détourna sa contemplation. * Merde ils ne peuvent pas être déjà là ! * Rapidement elle se releva tout en prenant le jeune homme, puis elle s’enfonça dans les bois, quittant la forêt du manoir. Un peu plus d’une demi-heure passa avant qu’enfin elle ne s’arrête. Elle déposa sans grande délicatesse Lachlan sur le sol qui se cogna la tête contre une racine d’arbre, puis s’agenouillant prêt de lui elle prit les restants de la plante et recommença le même manège. Elle en recouvrit son cou, ses bras, son torse… Le sang qui c'était rependu sur son visage était maintenant sèche. La jeune femme secoua la tête, avoir vu la scène Élizabeth aurait été tout simplement hors d’elle, elle aurait transformé tout cela en drame épouvantable, quelqu’un touchait à son précieux. Mais bon elle n’avait qu’à venir le chercher elle-même alors. La femme se releva, elle s’approcha du petit ruisseau et s’y lava les mains avant d’aller s’adosser contre un arbre fixant le jeune homme. * Je me demande bien ce qu'il peut goûter... Mmmmm... *

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Jeu 22 Nov - 11:17


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

À la réponse du jeune homme, les yeux de la vampire rapetissèrent. Un d’accord puis plus rien, que le néant et les ténèbres. Il n’eut même pas le temps de sentir la douleur du coup infligé, ni même de réaliser ce qui se produisait. Il était inconscient et le réveille n’allait pas être des plus agréables.

Plusieurs minutes s’écoulèrent, plus d’une demi-heure... Lachlan ouvrit doucement les yeux qui se posèrent instantanément sur le ciel. Il avait l’impression qu’un tracteur lui avait broyé la tête, la douleur était très intense. Ses souvenirs étaient flous, lointains. Il tenta de se remémorer ses derniers souvenirs, mais en vain. Tranquillement, il se redressa puis s’assit sur le sol. Sa main se porta à son visage, où il découvrit une entaille au-dessus du sourcil. Aïe ! Il grimaça légèrement.

Une silhouette capta alors son attention. Il s’agissait d’une femme, adossée contre un arbre, le fixant. Elle était incroyablement belle… mais, il la reconnu alors. Les souvenirs firent lentement chemin dans son esprit, alors qu’une affreuse odeur fleural vint envahir ses narines. En ce moment, ce qu’il ressentait était extrêmement désagréable. La douleur, l’odeur intense des fleurs et la vision de cette créature. Il soupira légèrement, tout en la fixant. Bien que ses souvenirs fussent revenus, un passage lui manquait, certainement celui où la vampire le frappait et le trimbalait jusqu’ici.

La colère était revenu avec ses souvenirs. Il ne voulait qu'une chose, la liberté, il voulait que cette femme lui fiche la paix. Il en avait assez de tout ça, il en avait assez des vampires. En ce moment, il avait tout simplement envie que la vie redevienne comme avant. Il voulait fermer les yeux, les rouvrir et se retrouver seul dans cette forêt. Mais... c'était bien beau de rêver, Lachlan avait apprit à dealer avec la réalité et à cet instant, il n'avait aucun autre choix.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mar 27 Nov - 15:16

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

*Je me demande bien ce qu'il peut goûter... Mmmmm... * La belle vampire fixait le l’esclave inconscient sans même broncher le moindrement. * Onctueux, chaud, légèrement sucré…. Mmmmm… sirupeux, musqué… * Elle avait à nouveau sorti les crocs, mais bien malgré elle. Pour l’instant toute son attention était rivée sur le jeune homme, rien d’autre ne comptait que les battements de son cœur et son précieux sans qui circulait doucement dans ses veines. Plusieurs minutes s’écoulèrent et Nominoé n’avait toujours pas cillée, elle attendait son réveille. Il n’était pas bien loin de la ville et elle ne voulait pas attirer l’attention en trimballant un humain inconscient. Ce n’est pas que ce genre de chose était peu courant, seulement que les gens se souvenaient plus facilement d’avoir vu une femme emmené dans ces bras un homme plus grand qu’elle, que d’une femme se promenant à côté d’un homme… Et pour l’instant l’important était bien sûr de rester discret.

Les battements du cœur de l’homme s’accélérèrent, il allait se réveiller. Elle ne bougea pas continuant de le regarder. Elle prit alors conscience qu’elle avait sorti les crocs elle les rentra sans plus de cérémonie. * Contrôle-toi… On dirait presque un nouveau-né… * Malgré son air neutre elle détestait l’effet que l’homme pouvait avoir sur elle, elle n’était pas un jeune vampire sans expérience. Elle savait contrôler la plus part de ces pulsions, surtout lorsqu’il s’agissait de ces dents. Elle secoua la tête puis avança vers le jeune homme qui venait tout juste de se redresser, il soupira. Il semblait un peu perdu, c’était normal après tout. Le haut de sa paupière était enflé et commençait à bleuir, rien de bien dramatique. * Il a couru après. *

- Reprend tes esprits, nous partons maintenant. Sur ces mots elle se pencha prenant l’homme par le bras et le força à se lever de façons plutôt brusque. Elle l’entraîna vers le ruisseau

- Enlève le sang de sur ton visage. Elle relâcha le bras de l’homme et croisa les bras, elle attendait.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mar 27 Nov - 17:30


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

« Reprend tes esprits, nous partons maintenant. » Ses paroles aussitôt prononcés, la vampire se pencha, le saisissant par le bras et le forçant à se lever brusquement. Il soupira intérieurement, se sentant très agressé. Elle était bien loin de lui foutre la paix, au contraire, elle était si pressée qu’elle le brusquait. Il se sentait encore dans les vapes, sa tête tournant intensément. Il ne protesta cependant pas, se laissant trainer jusqu’au ruisseau. « Enlève le sang de sur ton visage. » Les vampires avaient le don de le rabaisser au niveau du chien, lui indiquant des ordres, ne lui laissant aucune liberté. La créature le relâcha puis croisa les bras, attendant. Il lui jeta un bref regard puis se pencha au-dessus de l’eau. Il s’en passa alors sur le visage, évitant de grimacer devant la douleur. Une fois terminé, il se releva, se mettant face à elle.

« C’est quoi ce bordel ? On va où ? » Un air sombre couvrait le visage du jeune homme qui une fois encore en avait assez. Il avait décidément l’air bête et c’était tout à fait naturel. Sa tête lui faisait encore mal, sa vue restait légèrement brouillée et il était légèrement étourdi. Il voulait savoir où ils s'en allaient comme ça. Il détestait être tenu à l'écart, il détestait ne pas tout savoir. Il voulait une réponse et à son avis, elle n'allait pas venir de sitôt.

Lachlan détestait aussi se faire mener par le bout du nez comme s'il était un animal, un enfant ou un faible. À vrai dire, il détestait beaucoup de choses, surtout depuis ces deux dernières années. Il détestait aussi l'état dans lequel il se trouvait, sa tête qui le faisait souffrir...

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mar 4 Déc - 1:19

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

Le jeune homme se pencha près du ruisseau et y trempa les mains avant de les dirigées vers son visage. Il nettoyait le sang qui avait séché le long de sa joue, de son sourcil à son menton. Au contact de l’eau sur sa plaie les battements du cœur de l’homme augmenta, il avait mal, mais n’en laissant rien paraître, l’orgueil bien entendu. Un léger sourire c’était glissé sur les lèvres de la jeune femme, elle continuait de le regarder muet à la douleur. Il répéta cette même routine à quelque reprise avant de se mettre debout, il se retourna vers la vampire plongeant ces yeux clairs dans les siens. Sur le visage de la jeune femme plus aucun sourire ne se voyait, il s’était volatilisé avant même que l’homme ne se retourne.

- C’est quoi ce bordel ? On va où ? Le regard sombre, semblant de très mauvaise humeur comme son ton l’indiquait. Nominoé le regardait totalement impassible et totalement silencieuse. Il ne pouvait pas se taire, comme si elle n’avait que cela à faire… Discuter avec un humain. Pendant un petit instant l’image de son point dans la figure de Lachlan lui traversa l’esprit, au diable la discrétion ! Mais s’envola rapidement * Non… contrôle-toi… *

- On part maintenant. Et tu la ferme Sur ces mots elle empoigna le bras de l’homme, ignorant totalement ces questions sans intérêt. Son ton était menaçant et agacé. Les humains pouvaient tant être agaçant… Ce n’était à rien comprendre pourquoi vouloir un esclave ? C’était une perte de temps et avant tout parfaitement inutile. Elle n’avait jamais compris cette envie et ne la comprenait encore moins depuis qu’elle connaissait le jeune homme. Problème par-dessus problème. Des êtres faibles et encombrants tout simplement un fardeau. Pour l'instant il devait rapidement partir et prendre le ferry aussitôt que possible.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Jeu 6 Déc - 10:08


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

Son air impassible l’énervait, comme son tout entier au final. Il détestait avoir l’impression d’être soumis, mais bref, ces temps-ci, il détestait absolument tout. Comme il s’en attendait, elle ne répondis pas à sa question. Elle se contenta plutôt de lui dire d’avancer, qu’ils partaient maintenant. Puis elle lui empoigna le bras, désirant avancer. Il ne s’arrêta pas, jugeant que ça ne servirait totalement à rien. S’il s’arrêtait, elle le trainerait comme une poupée de chiffon et il ne désirait pas être humilié davantage. Cependant, il n’allait pas se taire pour autant.

« Évidemment, marcher épuise tes forces, au point que tu ne peux pas parler en même temps. » La colère paraissait toujours sur ses traits, mais l’arrogance aussi. Il laissait la douleur de côté pendant un instant, mais il n’avait pas moins mal pour autant. Et sa tête tournait encore, mais il lui avait posé une question et il voulait qu’elle y réponde. Il voulait savoir où ils allaient. Retrouvé Élizabeth, il s’en doutait, mais où ? Il devait aussi trouver un moyen de se débarrasser de cette folle de vampire, avant qu’ils ne rejoignent Élizabeth. S’il y arrivait, il n’aurait tout simplement plus besoin d’aller vers sa maîtresse, il pourrait enfin tenter de fuir…

Cependant, il devait se laisser un peu de temps encore. Le coup qu’il avait reçu à la tête n’allait pas l’aider pour le moment. Il devait se laisser le temps de se ressaisir, déjà qu’il était moins fort qu’elle, en ce moment, c’était pire. Il devrait aussi la prendre par surprise… Il savait comment tuer un vampire, il l’avait déjà fait, mais pour l’instant, ce n’était pas évident. Il n’avait rien pour lui couper la tête, rien pour la brûler… mais, il y avait des branches autour de lui pour lui enfoncer dans le cœur. La prendre par surprise, voilà qui n’était pas simple. Il devrait attendre le bon moment et il ne devrait surtout pas la rater, sans quoi, elle lui ferait certainement regretter.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Jeu 6 Déc - 22:16

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

Ils commencèrent à avancer et étonnement Lachlan avança sans se cabrer ni même sans ronchonner ce qui étonna agréablement la belle vampire. Au tout début il avait été plus docile, maintenant pour sa plus grande exaspération, il semblait vouloir en faire de plus en plus à sa tête. Il n’avait fait que quelques pas lorsque l’homme se mit à parler.

- Évidemment, marcher épuise tes forces, au point que tu ne peux pas parler en même temps. Évidemment c’était trop beau pour être vrai. La colère se voyait dans le ton de sa voix ainsi que la pointe d’arrogance. Nominoé resta muette, elle n’était pas d’humeur à répondre à ces enfantillages, ils n’avaient déjà que trop tardé. Chaque seconde perdue ici les rapprochaient un peu plus des loups-garous. Ils avaient une longue route à faire et de plus à vitesse d’humain… Autant dire à vitesse d’escargot. C’était justement un des points qui l’agaçait fortement, elle était prise avec lui pour encore plusieurs jours. Elle allait devoir se contrôler, elle n’avait pas le droit à l’erreur, la perte de contrôle était tout simplement hors de question. La jeune femme huma l’air, le même délicieux parfum vint agacer ses narines, mais cette fois il était très peu diluer par l’odeur de la fleur. Peut-être allait-elle s’habituer à son odeur et s’insensibiliser… * On peut toujours rêver… *

Ils ne marchèrent pas très longtemps avant d’arriver dans la ville, elle n’avait toujours pas lâché le bras de l’homme et ne comptait pas le faire de sitôt. Elle avait la sensation que ce voyage n’allait pas être de tout repos et que l’homme allait bientôt faire des siennes. Depuis la grande révélation Londres avait beaucoup changé. Assoiffé d’anarchie et de destruction les siens ainsi que les autres créatures avait rapidement mis cette ville à feu et sang. Nominoé n’avait toujours pas cessé d’avancer, le tableau des immeubles fracassés et brûlées défilaient au rythme de leurs pas. Plusieurs damnés déambulaient dans les rues. Un homme passa tout près d’eux, à la gauche de la jeune femme, les sourcils froncés, marchant rapidement un air grave marquait ses traits. * loup-garou. * C’était évidant par cette odeur forte et nauséabonde, propre à cette espèce. Ils continuèrent d’avancer l’esclave toujours à sa droite. Près d’une demi-heure passa sans ralentir le pas. Une jeune femme à la chevelure blond cuivré marchait non loin, elle s’avança d’un pas enjôleur vers le jeune homme. Un regard charmeur elle était l’exemple même de la beauté.Elle tandis la main vers le visage de l’homme tout en le gratifiant d’une œillade. En une fraction de seconde Nominoé c’était retrouvée devant l’esclave et elle tenait la main de la vénus avec celle qui était toujours libre. Ces crocs étaient sortis et elle grognait, tandis que la blonde était à genoux sur le sol un visage souffrant et rageur.

- Il est à moi ! Si tu oses le toucher je t’arrache le visage morceau par morceau par morceau…
Sur ces mots la vampire poussa la jeune femme qui se retrouva plusieurs mètres plus loin. Nominoé se retourna pour regarder Lachlan, ses crocs étaient toujours présents. Son regard était dur elle le regarda un court instant avant que ces crocs ne disparaissent. Puis elle se retourna et recommença à avancer. La beauté blonde s’était relevée et les regardait sombrement.

Ils arrivèrent enfin à un énorme bateau blanc, c’était le ferry. La jeune femme paya rapidement et en moins de deux il se retrouvèrent à l'intérieur du ferry entouré de plusieurs dizaines de créatures.


fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Ven 7 Déc - 0:43


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

Elle ne répondrait pas, c’était une évidence de plus. Sur ce point, elle était trop prévisible. Il soupira intérieurement et décida de se la fermer pour un moment, car il sentait qu’il allait s’énerver pour de bon, cette fois. Ça ne lui apporterait absolument rien de bon, au contraire. Il tenta donc de se contrôler du mieux qu’il le pouvait. Il avait envie de la tuer, là, maintenant, mais ça lui était impossible. Malheureusement… Cette idée le tenaillait, l’obsédait. Tout en continuant de s’enfoncer dans la forêt, il s’imaginait des scènes. Lui enfoncer une branche en plein cœur avec toute la facilité du monde. L’immoler pour qu’elle ne soit plus rien ou lui trancher la tête pour être certain qu’elle ne bouge plus, qu’elle ne parle plus.

Malgré ses pensées sombres, il ne trouvait pas le moyen d’exécuter son plan. Ça ne semblait jamais être le bon moment, l’esprit de la créature semblait toujours trop présente, attentive. S’il tentait le moindre petit mouvement pour prendre un bout de bois, elle aurait déjà le temps de l’empaler avec ou de la vider de tout son sang. C’était donc une très mauvaise idée d’agir maintenant…

Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent à la ville. Il était donc déjà trop tard… il devrait trouver un autre moyen. Il continua de marcher, regardant la ville qui avait était parfaitement détruite. Elle ne ressemblait plus à la ville de ses souvenirs, elle avait bien changée. Londres était pourtant une ville magnifique autrefois, maintenant, on y voyait que des traces d’anarchie. Les créatures n’aimaient donc pas la beauté, le luxe ? Élizabeth, oui, pourtant… Pourquoi avaient-ils tout détruit ainsi, il ne le comprenait pas. De plus qu’il ne comprenait pas leurs agissements. Pourquoi tuer tant d’humains, alors que ceux-ci leurs étaient utiles ? C’était à ne rien comprendre.

Ils continuèrent de marcher, Lachlan toujours aussi muet. Au moins une demi-heure s’écoula en toute lenteur. Une jeune femme s’approcha alors d’eux. Cheveux blond, regard charmeur, elle était magnifique. Saisissant aussitôt qu’elle était une damnée, il la dévisagea avec mépris. Elle tendit la main vers lui puis le gratifia d’une œillade. Ce qu’il eut à peine le temps de réaliser, car la vampire se retrouva en moins d’une seconde entre eux. Sans lâcher Lachlan, elle tint la main de la jeune femme qui se trouvait à genoux sur le sol, l’air de souffrir. L’autre avait sortis les crocs, grognant, ce qui fit aussitôt un drôle d’effet à l’homme. Pour dire vrai, ça l’horrifiait, c’était trop inhumain pour lui.

« Il est à moi ! Si tu oses le toucher je t’arrache le visage morceau par morceau par morceau… » Sur ce, elle poussa violemment la jeune femme à plusieurs mètres devant eux. Elle se retourna ensuite vers Lachlan, les crocs toujours sortis. Son regard était dur… Elle le dévisagea un moment avant que ses crocs ne disparaissent. Non, mais qu’elle vision affreuse ! Il détestait ça… Il jeta un dernier coup d’œil à la femme blonde avant de continuer d’avancer avec la vampire.

Après plusieurs minutes de marche, ils arrivèrent devant un énorme bateau blanc. Il fronça les sourcils puis posa un regard interrogateur et toujours haineux sur la femme.

« On prend le ferry... Où est-ce que tu m'amène ? » Oui, il posait à nouveau la question, il ne s’attendait pas à prendre le bateau. Pour dire vrai, ça l’inquiétait de devoir embarquer sur un navire, surtout avec ces créatures…

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Jeu 13 Déc - 16:48

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

À la vue du bateau la vampire avait senti le jeune esclave se raidir. Qu’avait-il ? Ce n’était rien de plus qu’un simple ferry. Mais bon les humains avaient de fortes tendances à agir de façon étrange… Elle continua d’avancer s’arrêtant derrière une femme à la chevelure flamboyante. Elle faisait la file attendant à son tour de payer pour elle et l’homme. Ce fut à ce moment que l’humain décida d’ouvrir la bouche.

- On prend le ferry... Où est-ce que tu m'amène ?
Dans sa voix la jeune femme pouvait aisément ressentir la haine qu’il avait à son égard. Exaspérée la vampire se retourna vers Lachlan. Il le faisait exprès ou quoi avec ces millions de questions. * Comment elle a pu s’enticher de se simple d’esprit ! Est-ce qu’il est réellement aussi stupide ou bien il le fait exprès ? * Son regard était neutre.

- Oui, ailleurs. En lui répondant elle le regardait impassiblement dans les yeux ne manquant rien de son l’anxiété qui semblait l’avoir gagné. Puis elle se retourna, la conversation était close. Ce qui l’embêtait le plus n’était pas qu’il la questionne, malgré que ce n’était pas non plus pour lui plaire, mais surtout qu’il lui pose cette question « Où est-ce que tu m'amène ? » ils fuyaient depuis le tout début, elle n’allait certainement pas dire devant tout le monde l’endroit où ils allaient ! N’importe quel abruti pourrait les entendre et surtout n’importe quel abruti n’aurait pas posé cette question. Leur tour de payer arriva, la jeune femme avança ne lâchant toujours pas le bras de l’homme quel tenait maintenant plus fermement peut-être par colère, mais de façons inconsciente. Nominoé paya le loup-garou qui devait avoir entre les 15 et 17 ans, elle ne lui accorda aucun regard avant d’entrer dans le ferry. Ils entrèrent dans une cabine remplie de sièges et de passagers. La jeune femme marchait dans l’allée centrale sans s’arrêter et sans regarder les sièges libres et qui aurait été parfait pour eux. * Loup-garou, loup-garou, loup-garou… Encore loup-garou. Ils se sont donné le mot ou quoi ? * L’endroit était rempli de loups-garous et la vampire ne tenait pas particulièrement à s’assoir près de l’un deux. Certains pouvaient faire partie de la même meute que ceux qui était certainement sur leurs traces. Elle ne tenait pas à leur offrir sur un plateau d’argent leurs odeurs et leurs visages.

Nominoé se dirigea vers le fond de la pièce et ouvrit la porte qui menait à l’extérieur. Elle l’ouvrit aussitôt un vent glacial s’engouffra dans les cheveux sombres et légèrement bouclés de la jeune femme. Sans ralentir le pas elle se dirigea vers l’arrière du bateau où elle l’obligea à s’asseoir et enfin lâcha son bras. Les bras croisés elle était debout immobile le regard plongé dans l’océan.

fiche par century sex.


Dernière édition par Nominoé A. de Chanteloup le Dim 17 Fév - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Mar 8 Jan - 11:14


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

Ils s’étaient arrêtés derrière une femme à la chevelure flamboyante, lorsque l’humain avait parlé. Il voulait savoir où ils se rendaient, il en avait assez d’être tenu à l’écart de toute information. À sa question, elle se retourna vers lui, l’air neutre, mais il pouvait lire de l’exaspération sur son visage.

« Oui, ailleurs. »
Elle se retourna aussitôt, mettant fin à la conversation. Il soupira à nouveau intérieurement, se retenant pour ne pas la frapper, il savait que ça lui servirait strictement à rien. Il était contre toute forme de violence envers les femmes, mais à ses yeux, elle n’en était pas une. Elle était une damnée, une créature, un démon, un cadavre. Pour lui, elle n’avait ni vie, ni âme, elle n’était rien du tout, excepté, une énorme nuisance. Une fois encore, cette chose ne répondait pas à sa question. Ailleurs! Quelle réponse inutile, autant se la fermer. Un air sombre sur le visage, il continuait de la fixer. Puis le moment de payer arriva, la créature avança, ne l’ayant toujours pas lâché et le serrant même davantage, mais ça, il s’en fichait. Elle semblait vraisemblablement en colère… ils étaient deux. Il la suivit contre son gré, la regarda payer puis avança à nouveau. Ils entrèrent alors dans une cabine où plusieurs passagers étaient assis. Un air neutre sur le visage, Lachlan balaya la salle des yeux, regardant ceux qui s’y trouvaient. Des créatures en majorité…

La femme continua d’avancer, il continua donc de la suivre. Il n’avait tout simplement pas le choix et ça l’exaspérait toujours. Il avait toujours le même sentiment, celui d’être traité comme un sal cabot. Dans un silence total, il la laissa donc le guider…

Elle ouvrit alors une porte qui menait sur l’extérieur puis il sentit aussi un vent glacial. Sans ralentir le pas, elle se dirigea vers l’arrière du bateau et l’obligea alors à s’assoir puis enfin, elle lâcha son bras. Il la dévisagea longuement, alors qu'elle restait debout, les bras croisés, son regard plongé dans l’océan. Même si elle venait enfin de lui lâcher le bras, il ne sentait aucune liberté, au contraire, il avait l’impression d’être prisonnier de ce grand bateau. Ici, il n’avait aucun moyen de s’échapper et il s’en allait dans un lieu mystère. Il croisa les bras à son tour, ne la quittant pas un instant des yeux. Il s’imagina la faire tomber à l’eau, mais une fois encore, cette image ne servirait à rien du tout. Elle reviendrait seulement en colère et lui ferait subir il ne savait quoi. Avec toutes ces créatures à l’intérieur, ça ne lui servirait à rien d’attirer l’attention ou de trop s’agiter, il se dit alors de rester calme. Il avait envie de la faire parler, qu’elle lui dise où ils allaient ou même de l’énerver, mais il garda un silence total, réfléchissant pour une fois, afin de ne pas regretter ses actes par la suite.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 274

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Lun 4 Mar - 23:23

Lachlan & Nominoé

- Le sang procure toujours la même ivresse, le même sentiment de victoire et de plénitude à celui qui le verse.

De la rentré au bateau jusqu’à l’extérieur, sur le pont, tout se déroula étonnement sans aucun accroc. Le jeune humain ne fit aucunement des siennes, aucune scène. Mais cela ne rassura pas pour autant la vampire, il restait encore près d’une heure et demi sur le ferry donc amplement de temps pour attirer l’attention. Nominoé fixait toujours l’océan complètement immobile ressemblant à s’y méprendre à une statue. Ses cheveux battaient au vent détruisant toute crédibilité à l’impression de sculpture. Cela n’avait rien de bien agréable cette proximité avec ces créatures. Elle n’avait jamais été très sociable, supportant très mal autant les autres espèces que la sienne. Enfaîte les seules et uniques qu’elle pouvait réellement dire apprécier la présence, étaient Luderik, son créateur, ainsi qu’Élizabeth et pour cette dernière c’était à très petite dose.

Seulement quelques minutes s’écoulèrent avant que le ferry ne se mette en mouvement. Toujours aussi figé la vampire n’était en aucun cas perdu dans ses pensées, elle était au contraire bien présente, elle écoutait les créatures qui les entouraient jugeant des dangers potentiels. À cinq mètre d’eux se tenait un humain, il était assis et semblait agité, il regardait autour de lui de façons nerveuse, guettant probablement le retour de son maître. À leur droite, trois loups-garous qui discutaient de sujet purement ennuyant, des trucs de cabots. Tandis que derrière eux une jeune sirène faisait les cent pas. * Une sirène sur un bateau… On aura tout vu. * Ils étaient en tout sur le pont treize et pour l’instant rien à signaler.

Un peu plus d’une demi-heure c’était écoulé et Nominoé peinait à rester concentré, une demi-heure immobile pour la jeune femme n’était absolument rien, mais à cette instant sa concentration était mise à rude épreuve par le battement régulier du cœur de l’esclave. Ce son devenait presque assourdissant, bien qu’elle tentait le tout pour s’en désintéresser rien à faire son attention était toujours ramené à se boum…..boum…..boum….. hypnotisant.

La porte qui menait à l’intérieur s’ouvrit bruyamment ramenant totalement l’attention de Nominoé sur le ferry, en particulier sur les nouveaux venus. Ils étaient deux à entendre leur pas, de longs et lents pas et de petits pas rapides. Ils vinrent s’asseoir à moins de trois mètres du protégé de la jeune femme. C’était un homme à l’allure quasi irréaliste, une chevelure blonde magnifique et un regard intense, profond et d’un bleu envoûtant. Il avait une apparence soignée et plutôt propret, il était accompagné d’une petit fille qui devait avoir tout près des huit ans. De longs cheveux bruns bouclés encadraient son joli minois arrondi. L’homme se pencha vers l’enfant et lui chuchota quelques mots à l’oreille avant de se relever et de partir vers la porte laissant la petite fille seule.

À la seconde ou la créature disparue, la gamine regarda autour d’elle de grosses larmes roulaient sur ses joues rougis par le froid. Elle se dirigea sans attendre vers Lachlan s’enfouissant le visage contre le torse de l’esclave et sanglotant.

- Aide-moi, s’il-te-plait, je ne veux plus être seule avec lui. La petite tremblait et serrait le jeune homme de toutes ses forces. Nominoé qui, depuis le tout début, n’avait toujours pas bougé tourna la tête vers la scène qui se déroulait tout près d’elle. Les sourcils froncés, elle allait attirer l’attention de tout le monde… Elle regarda momentanément l’eau, peut-être pourrait-elle la jeter par-dessus bord… * Non… Il va en faire tout une histoire. * Effectivement elle se doutait bien que Lachlan serait dans tous ses états si elle lançait la petite dans l’océan, il devait être comme tous ces autres humains stupides, complètement déjanté lorsque quelqu’un touchait un enfant.

- Débarrasse-toi d’elle Lachlan ou je le fais. Son ton était agacé et ne laissait aucune place pour les malentendus

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


✘ Messages : 204
✘ Âge réelle : 25

MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   Jeu 7 Mar - 14:33


Nominoé & Lachlan

- Ne te laisse pas piéger par ce que les gens attendent de toi. Suis ta propre voie.

Lachlan restait très calme, décidant qu'il était temps de réfléchir, plutôt que d'agir sous pulsions. Cependant, il avait affreusement envie de la jeter par dessus bord. Il lui jeta un coup d’œil de temps en temps, laissant le temps s'écouler, alors qu'elle restait parfaitement immobile. Malgré les minutes qui passaient, elle ne semblait toujours pas inconfortable dans cette position. Preuve qu'elle était une aberration de la nature, qu'elle était une chose avant tout et non un être vivant. Elle ressemblait à une statue de pierre. Une fois encore, sa beauté n'échappa pas à l'humain et il se renfrogna, s'en voulant d’éprouver une quelconque attirance envers cette chose. Il croisa les bras sur sa poitrine, regardant plutôt ceux qui l'entouraient. Le jeune homme gardait un calme qui ne lui ressemblait pourtant pas, mais entouré de toutes ces créatures, il préférait demeurer tranquille et silencieux.

Plus d'une demi-heure s'écoula, lorsque la porte qui menait sur l'intérieur s'ouvrit bruyamment. L'humain porta alors son regard dans cette direction, y apercevant un homme blond et une fillette d'environ huit ans. Elle avait de longs cheveux bouclés bruns et un petit visage angélique et adorable. L'attention de Lachlan fut aussi porté vers elle, se demandant si elle aussi était une l'une de ces créatures ou si comme lui, elle était humaine. Comme pour lui laisser le temps de l'examiner correctement, l'homme et la petite vinrent s'assoir à quelques mètres de lui.

Se penchant vers l'enfant, l'homme lui chuchota quelque chose à l'oreille puis se releva, disparaissant dans le ferry et laissant la petite seule. Aussitôt, la fillette fondit en larmes, regardant autour d'elle puis se dirigea rapidement vers Lachlan, enfouissant son visage contre son torse. « Aide-moi, s’il-te-plait, je ne veux plus être seule avec lui. » Elle tremblait, le serrant de toutes ses forces, alors qu'elle continuait de sangloter. L'esclave resta figé un court instant, ne s'attendant pas à une scène pareil. Pour dire vrai, il ne savait pas quoi faire. Il était dans une situation très embarrassante. Cette toute petite fille lui demandait de l'aide, alors que lui-même en aurait besoin.

« Débarrasse-toi d’elle Lachlan ou je le fais. » Son regard se porta sur la créature. Le visage de l'humain était froid, se souciant guère d'elle, ses bras se refermèrent automatiquement sur la petite, dans un geste protecteur. Il tenta de la rassurer alors que son regard resta figé sur le vampire, la guettant. Il n'était pas question qu'il se débarrasse de l'enfant. Elle lui demandait de l'aide... Elle devait être maltraitée et peut-être même que cet homme abusait d'elle. Il ne pouvait tout simplement pas la laisser dans cette situation, peu importe ce que la créature en dirait, peut importante ce que l'homme ferait. Il n'allait pas la laisser ainsi, sans se battre, sans la protéger.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et l'enfer continue... [Nominoé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et l'enfer continue... [Nominoé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le bisounours de l'enfer :p
» 21 février 1916 : L'enfer de Verdun
» L’Enfer est pavé de bonnes intentions [PV : Mr Sinister]
» L'enfer comment elle pisse !
» L’Adefdromil a lu : «LE PARIA – De la lumière à l’enfer» de Christophe Bellan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legend of the Damned :: Angleterre :: Londres :: ✘ Autre
-