AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Terre et Eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


✘ Messages : 57

MessageSujet: Terre et Eau   Dim 11 Nov - 20:55

Lucas et Bethany
Terre et Eau

Après plusieurs semaines passé à tenter de faire rejoindre quelques sirènes des caraïbes à ma cause humanitaire, mais en vain, j'avais besoin de me changer les idées. La mer des Caraïbes était trop chaude pour moi. Habituée aux mers du nord et au Fleuve Saint-Laurent, l'eau des Caraïbes avait un mauvais effet sur mes écailles. Ma peau était sèche et mes cheveux étaient horribles. J'avais voulu retrouver ma famille, dans le Fleuve Saint-Laurent, mais ils m'avaient fait comprendre que dans le coin, c'était tendu. J'avais donc continué ma route navigable vers l'autre côté de l'Atlantique. Un petit séjour au lac glacial me soignerait les écailles en moins de deux. Évidemment, le voyage se ferait généralement seule dans un endroit pas très fréquenté. Mieux valait apporter des provisions. D'un autre côté, je pouvais toujours chasser un truc, un animal. Ça ferait de quoi de frais. Mais je n'étais pas du genre à me laisser dominer par ma faim. J'avais des tas de trucs pour ne pas succomber à ma seule faim.

J'avais donc passé deux jours à prendre soin de mes écailles. À en retirer le sel incrusté par le passage de l'eau chaude à l'eau froide. Mes cheveux avaient retrouvé leur lustre naturel et et j'étais détendue. Je n'avais pas vu âme qui vive depuis mon arrivée, sauf peut-être au loin. Je n'étais pas vraiment du genre à m'exposer aux yeux de tous. La discrétion était mon gage de survie. C'est pour cette raison que je fus pas mal surprise d'entendre des pas à portée d,oreille. Quelqu'un avait sans doute aperçu la Jeep et venait voir de quoi il en retournait. Mais je me demandais bien qui pourrait venir voir de quoi il en retourne. Un marcheur perdu ? Je n'en savais rien. Je jetai mes bagages dans le coffre, par-dessus le kayak qui me servait toujours de merveilleux prétexte. Je dissimulai un stylet d'argent dans la manche de mon manteau. Je suis un prédateur, je suis toujours armée.




Dernière édition par Bethany Livingstone le Lun 28 Jan - 20:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Terre et Eau   Lun 12 Nov - 15:10

Lucas & Bethany
L
a Norvège... j'y étais venu pour retrouver Evelyn, bien que le voyage aurait pu s'avérer dangereux. Mais, jusqu'à maintenant, tout c'était déroulé pour le mieux. Je n'avais pas eu le moindre soucis, ce qui m'encourageait...

Je me rappelait le Lac Oppstrynsvatn pour y avoir passé d'heureux moments lorsque j'étais enfant. Le beauté de cet endroit était incroyable, comme beaucoup de paysages de la Norvège. Ce lieu était resté intact, pour le moins identique à mes souvenirs.

Marchant sur le bord du lac, observant le splendide paysage, je gardais l'œil ouvert, l'oreille attentive. Je ne voulais pas connaître de mauvaise surprise. Bien que le Lac et ses alentours semblaient calmes, ce n'était peut-être qu'illusion. Après de nombreuses minutes de marche, j'aperçus alors un Jeep et une femme...

De longs cheveux noir, des yeux d'un bleu intense, un très joli visage. Elle n'était pas humaine, c'était évident, sinon, elle ne serait pas là, l'air si... normale. Le plus inquiétant dans cette histoire ? Elle m'avait vu. Le positif ? Elle ne savait pas qui j'étais, ni quelle créature j'étais ou de quel clan je faisais parti. Ce qui d'un autre sens, pouvait m'être néfaste, Gardant tout mon calme, je continuai mon chemin, la regardant...
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas


avatar


✘ Messages : 57

MessageSujet: Re: Terre et Eau   Lun 12 Nov - 20:21

Lucas et Bethany
Terre et Eau


Je le laisse approcher. D'aussi loin, je ne vois pas les détails de son visage, mais au bout d'un moment, des effluves me parviennent. Je sens mes cheveux se hérisser sur ma nuque. De la chair fraiche et jeune. Je prend une inspiration par la bouche, discrètement et j'en sais tout de suis un peu plus sur lui. C'est un homme. Tout juste un homme à vrai dire. Je ferme la bouche et je me mordille la lèvre. Je n'ai pas faim, j'ai mangé il y a peu de temps, mais l'effet de satiété fais souvent abstraction de la faim réelle quand de la chair vivante approche. Concrètement, je peux être des jours sans manger, mais je m'astreint à cet exercice que lorsque j'y suis obligée. La faim brouille ma raison. Et j'ai choisit d'être raisonnable, alors je mange dès que je peux. Et ma dose de chair fraîche est d'autant plus satisfaisante qu'elle n'est pas fréquente.

Je ferme le haillon du jeep quand je me rend compte qu'il est vraiment très près. Et maintenant, je le vois très bien. Il me regarde, mais il approche quand même, comme s'il allait poursuivre son chemin en passant devant moi. C'est probablement ce qu'il compte faire. À voir son air il sait que je ne suis pas humaine. Mais il avance quand même dans ma direction. Il semble calme, mais je perçois quelques signes d'anxiété. Alors je le dévisage à mon tour. Je reste calme aussi, quoique je n'ai pas vraiment à être inquiétée. Du moins pas en apparence. Je jette un coup d'oeil autour. Il y a le lac, la route, les environs presque désert, le temps froid et ce jeune homme. Il y a bien un camping pas très loin, mais il n'a pas le genre campeur. Il a plutôt le genre paumé. Je ne saisis toujours pas ce qu'il vient ficher ici, presque au milieu de nul part. Et à pied, avec ce froid de canard. Enfin, moi je n'ai pas froid. J'ai rarement froid. Je suis une sirène du nord,

- Les balades de santé par ce froid, c'est dangereux dans ce coin-ci. Je prend le temps de jeter un autre regard autour, sur la route déserte. Les gens se déplacent peu à pied ici. Je lui adresse un sourire, pour ne pas qu'il s'inquiète. Le Jeep sera tout chaud dans quelque minutes. J'te dépose quelque part ?

Je ne suis pas tout à fait dénuée de gentillesse. Mais je reste impitoyable.


Dernière édition par Bethany Livingstone le Lun 28 Jan - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Terre et Eau   Mar 13 Nov - 9:51

Lucas & Bethany
J
e gardais l'air le plus calme possible, alors que je la sentais m'observer, me dévisager. J'étais prêt à utiliser le couteau de chasse qui se cachait dans mon manteau, mais s'il s'agissait d'un bon jour, je n'en aurait pas besoin. Je continuai ma route, la regardant à quelques reprises, comme si de rien n'était. Ce qui n'était peut-être pas prudent, mais qui d'un autre côté pouvait m'aider. Je n'étais pas un vampire, c'était évident, ni un incube, ni un triton. Je pouvais par contre passer pour un loup-garou, un humain ou bien ce que j'étais un thérianthrope. Elle ? Elle n'était pas vampire, elle ne sentais pas le cadavre... Mais elle pouvait bien être une succube, une sirène ou un loup-garou. Elle n'était ni humaine, ni thérianthrope, je le savais.

- Les balades de santé par ce froid, c'est dangereux dans ce coin-ci.
Je fronçai les sourcils, maintenant rendu tout près d'elle. Disons que je ne m'attendais pas à cette phrase. Les gens se déplacent peu à pied ici. Elle m'adressa alors un sourire, mais bon, c'était assez peu rassurant. Le Jeep sera tout chaud dans quelque minutes. J'te dépose quelque part ?

À sa dernière phrase, je souris légèrement. Comme si j'allais embarquer dans le jeep d'une inconnue qui plus est une créature. Non, non, non. J'étais venu ici pour marcher, pour me reposer, pas pour faire de la voiture. D'ailleurs, la mienne était garée plus haut.

- C'est gentil de le proposer, mais j'ai besoin de prendre l'air un peu, de marcher. Je haussai ensuite les épaules puis avec le même léger sourier et un signe de tête, je continuai ma route comme si de rien n'était...
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas


avatar


✘ Messages : 57

MessageSujet: Re: Terre et Eau   Mar 13 Nov - 12:39

Lucas et Bethany
Terre et Eau


Un jeune homme qui se balade tout seul, à pied et relativement loin de la civilisation esclavagiste, voilà une situation très peu commune. Je le vois à son maintient, je le vois à sa démarche, il tente de faire profil bas, de ne pas trop se faire remarquer des mauvaises personnes. Malheureusement pour lui, je suis habituellement de ces mauvaises personnes. Pas au sens où je compte m'en nourrir, mais parce que s'il croit que je vais le laisser passer son chemin tout bonnement, eh bien il se trompe.

Est-ce que ton maître sait que tu te balade aussi loin, tout seul ?

Cette question est toujours un piège. S'il prétend ne pas avoir de maître, c'est toujours une aubaine pour un chasseur de prime de faire un coup d'argent. S'il dit en avoir un, il plaidera sans doute que son maître lui a laissé son après-midi libre, ce à quoi je pourrai toujours trouver une raison d'ajouter un esclavagiste à mon tableau de chasse. Du coup ça calmerait ma faim initié par l'approche d'un si joli garçon. Je me demande quel genre de maître il pourrait avoir. Je pourrais aussi me servir de lui pour approcher en toute impunité un vendeur d'esclave et en faire un bon repas. L'idée me sembpe potentiellement bonne. Je suis soudainement de très bonne humeur.


Dernière édition par Bethany Livingstone le Lun 28 Jan - 20:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Terre et Eau   Mar 13 Nov - 13:14

Lucas & Bethany
- E
st-ce que ton maître sait que tu te balade aussi loin, tout seul ? Évidement, elle ne pouvait pas tout simplement se la fermer et me laisser continuer ma route tranquille. Je me retournai donc, l'air toujours aussi calme, mais plus sérieux. Un sourire s'était glissé sur le beau visage de la créature, elle semblait soudainement de bonne humeur. Chose très énervante d'ailleurs.

- J'ai une tête à être esclavagé peut-être ? J'en doute fortement. Je secouai la tête, la regardant droit dans les yeux. Si j'avais peur ? Non. Sa tactique ne m'impressionnait pas et me donnait même davantage de confiance.

- J'aimerai seulement marcher sans me faire déranger. C'est possible ? Oui... arrogance comme toujours, mais j'avais l'impression qu'elle n'était pas si redoutable. À c'était instant, j'en aurais mis ma main au feu, une sirène... Il suffisait que je prenne ma forme animale si ça tournait mal. Je n'étais pas le moindrement inquiet, de plus, elle semblait seule.

Un vent glacial venait lécher mon visage de plein fouet, mais j'étais habitué à une telle température. J'étais plutôt bien et je l'aurais été encore plus si elle m'aurait fichu la paix...
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas


avatar


✘ Messages : 57

MessageSujet: Re: Terre et Eau   Mar 13 Nov - 22:36

Lucas et Bethany
Terre et Eau

Je sens de l’exaspération ans sa voix tandis qu'il me répond par une interrogation, à savoir s'il a une tête d'esclave. J'esquisse un sourire. Il a de l'aplomb ce gamin. Finalement, il a beaucoup de chance d'être tombé sur moi. D'autres lui aurait déjà bouffé le coeur ou quelque chose du genre. D'autre auraient peut-être seulement chanté pour qu'il se retourne et qu'il daigne lui accorder le respect qu'ils croient qu'une sous-espèce comme devrait lui accorder. Il a du cran, ce gamin. Je lui accorde quelques pas de répit. Mais pas pour longtemps. Je suis ce qu'il y a de plus sympathique dans le coin. Il se trompe sur mes intentions.

- Je n'ai jamais rencontré personne qui avait une tête d'esclave. Pourtant, ils sont des millions à être l'esclave de quelqu'un d'autre de beaucoup plus fort qu'eux.

Je ne le quitte pas des yeux. Sa hardiesse m'amuse, son audace me plait. La plupart du temps, je me fiche pas mal des humains et des thérianthropes. D'accord, pas tout le temps, j'ai parfois besoin d'en déguster un, mais j'évite habituellement de les tourmenter. Déjà que la plupart du temps, lorsqu'ils se rendent compte de qui je suis, ou plutôt ce que je suis, ils blêmissent la plupart du temps. Qu'on me tienne tête n'arrive pas si souvent que ça. Qu'on me tienne tête avec autant de calme me plait. Il a encore l'innocence de croire qu'il peut s'en sortir comme ça. C'est si rafraîchissant.

- Une créature comme toi, avec autant d'aplomb me rapporterait gros sur le marché des esclaves. Je connais nombres de vampires ou de succubes qui prendraient un plaisir fou à briser ton audace et ton aplomb. Avec du temps et beaucoup de plaisir, ils te briseraient l'âme et la volonté en presque plus rien, dis-je d'un ton chantant, sans toutefois user de mes atouts mélodiques.

Mais tout de même, mon ton chantant est lourd de promesses de tourments. Il ne sait pas ce que je suis, il devrait apprendre à se méfier des gens. Je n'ai pas bouger depuis que je lui ai adressé la première parole. Je le détaille avec une immobilité presque parfaite. Il y a le vent, qui agite mes cheveux et qui, à chaque inspiration, me fait goûter son odeur.


Dernière édition par Bethany Livingstone le Lun 28 Jan - 20:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Terre et Eau   Jeu 15 Nov - 14:44

Lucas & Bethany
M
es yeux fixés sur les siens, je continuais de soutenir son regard, le même air arrogant sur mon visage. Elle me répondit alors qu'elle n'avait jamais rencontré personne qui avait une tête d'esclave, et que pourtant, il y en avait des millions qui étaient esclaves de personnes beaucoup plus forts qu'eux. Elle faisait partie de ces créatures que je détestais, ces fichues sirènes folles à lier. Je restai muet à ses paroles, le dévisageant, ayant l'envie de me transformer pour la bouffer avant qu'elle ne le fasse.

- Une créature comme toi, avec autant d'aplomb me rapporterait gros sur le marché des esclaves. Je connais nombres de vampires ou de succubes qui prendraient un plaisir fou à briser ton audace et ton aplomb. Avec du temps et beaucoup de plaisir, ils te briseraient l'âme et la volonté en presque plus rien. Elle avait usée d'un ton chantant qui m'énervait au plus haut point. Elle n'usait pas de ses charmes surnaturels, mais s'en était tout près. Elle restait immobile, me fixant, me détaillant.

- Évidemment... une petite créature comme moi ne ferait pas le poids face à une sirène. Logique. Je continuai de la dévisager à mon tour, un léger sourire accroché aux lèvres. Si tu désires me bouffer, vas-y, ne te gêne surtout pas, j'ai toujours rêvé de mourir de cette façon. J'haussai les épaules, un air sarcastique sur le visage. Mes intentions dans tout ça ? Aucune. J'espérais seulement qu'elle ne le fasse pas. Disons que je m'avais toujours imaginé une mort un peu plus digne que celle-là.

Une certaine confiance m'habitait toujours, mais je ne savais pas trop pourquoi. Cette femme n'avait qu'à chanter pour m'avoir sous ses charmes... Alors pourquoi j'avais ce surplus de confiance ? Peut-être parce que je sentais qu'elle ne le ferait pas ?
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas


avatar


✘ Messages : 57

MessageSujet: Re: Terre et Eau   Sam 17 Nov - 0:06

Lucas et Bethany>
Terre et Eau

À vrai dire, contre une sirène, hors de l'eau, ce jeune homme pourrait avoir de bonnes chances de s'en sortir et même de tuer la sirène, si celle-ci ne chante pas, évidemment. Il semblait être de bonnes constitutions et être assez fort pour venir à bout d'une sirène, à condition que celle-ci ne chante pas. Hors de l'eau, les chances n'étaient pas nécessairement pour la sirènes. Une fois à l'eau, par contre, les choses se corseraient pour le jeune homme. Mais quand même, une sirène hors de l'eau ne valait pas nécessairement mieux qu'un jeune homme. En ce qui me concerne, moi,, par contre, là les chances de ce jeune homme contre moi, même sur terre diminuaient. J'ai apprit à affronter des loups-garous, des vampires et des humains, évidemment. Ils arrivaient bien à s'entre-tuer, alors moi aussi j'ai apprit. J'avais apprit à chasser, j'avais apprit à tuer ceux qui habituellement tuent. Par contre, ce à quoi je m'entraînais constamment, c’était à lutter contre la faim. Cette faim insatiable de chair humaine.

Je frémis. Son invitation à le dévorer était si tentante. Comment une sirène pouvait résister à une telle demande. Saisir sa proie entre ses mains et se serrer contre elle, c,était si plaisant. Et quel plaisir de sentir l'épiderme céder sous ses dents. Et le goût irrésistible de la chair sur la langue était parfaitement incroyable. Je me sentis saliver et je clignai des yeux à quelques reprises. Je me demande si j'avais cessé de respirer quelques secondes, car j'inspire brusquement. Je me souviens que j'ai déjà vu mes consœurs, l'oeil fixé sur une proie, la pupille dilatée parce que toute leur concentration est sur leur futur festin. Je me demande si je viens pas tout juste d'avoir cet air. La chance de ce type d'être tombé sur moi et pas sur une autre. Moi, j'arrive toujours, ou presque, à dominer ma faim.

- Non, pas du tout. Je n'ai pas faim.

J'essaie de paraître détendue et détachée. Je ne sais pas ce que ça donne, mais j'espère que c'est convaincant. Je hausse les épaules, comme il vient de le faire et je dois me concentrer pour éviter de me précipiter dans la jeep, pour échapper à son odeur et à l'envie irrépressible de le mordre.


Dernière édition par Bethany Livingstone le Lun 28 Jan - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Terre et Eau   Mar 20 Nov - 10:07

Lucas & Bethany
- N
on, pas du tout. Je n'ai pas faim. À cette réponse, je ne pu m'empêcher de sourire. Ah oui ? Elle n'avait pas faim ? Curieux, j'avais l'impression du contraire. Son visage et son corps semblait dire quelque chose de très différent de ses paroles. Pendant un instant, elle avait même semblé cesser de respirer, me fixant avec une intensité presque troublante, la pupille visiblement dilatée. Elle haussa ensuite les épaules, ayant pris un air détendu qui était très peu convaincant.

- Tu combat, n'est-ce pas ? Tu as cette envie folle de me dévorer qui envahit ton cerveau ? On peut dire que c'est bon signe, tu ne m'as pas encore sauté dessus. Je souris légèrement, usant d'un certain sarcasme. Bon, ce n'était pas méchant, j'étais juste un peu surpris. Elle combattait sa faim, c'était prodigieux pour une telle créature. La dernière que j'avais croisée avait plutôt essayée de me bouffer instantanément. Je levais mon chapeau à celle-ci, elle avait un meilleur contrôle, ou plutôt, elle avait un contrôle, tout simplement.

- Pour dire vrai, je préfèrerais que tu ne me bouffe pas. Je me trouve un peu trop jeune pour mourir. Bizarre de lui parler, mais j'usais d'une certaine technique qui me semblait bonne pour lui montrer que j'étais quelqu'un. Si mon steak se mettait à me faire la conversation, j'avoue que je ne le mangerais pas. Je pouvais bien m'imaginer que ça serait le cas avec cette jeune femme...
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas


avatar


✘ Messages : 57

MessageSujet: Re: Terre et Eau   Mar 20 Nov - 21:25

Lucas et Bethany>
Terre et Eau

Quelqu'un doté d'un minimum d'intelligence, sachant ce que je suis, aurait profité de ma tentative de retraite pour justement retraiter et fuir. Je ne l'aurais pas trouvé stupide et lâche, ni même risible. Même qu'à cette époque, surtout face à une sirène, fuir est le seul et le meilleur moyen de survivre. Je fouille dans le rangement de la portière, cherchant mon paquet de gomme. Faut pas se leurrer, ça n'enlève pas du tout l'envie de bouffer quelqu'un, du moins pas comme un fumeur mâche de la nicorette. La seule chose que ça me procure comme soulagement c'est que ça m'occupe les mâchoires et m'empêche de me briser les dents moi-même en grinçant des dents. IL se remet à parler, tandis que le déballe le carton rose de balloune menthe. Il n'est pas parti, lui ? Le seul moyen de survivre si on ne fuit pas c'est de tuer l'autre avant. Et brusquement, j'ai un doute.

Je pivote brusquement et je lui fais face, l'air d'avoir été prise sur le fait de quelque chose dont j'ignore la nature. Je le dévisage tandis qu'il résume de manière tout à fait sommaire mon grand défi quotidien. Non, il n'a pas d'arme visible. Il ne veut pas me tuer ? Qu'est-ce que j'ai bien pu manquer ? Mais qu'est-ce qu'il fout encore là ? Il devrait déjà avoir fait au moins 1km pour se pousser le plus loin possible de moi. C'est ce qu'un type sensé ferait. Même moi, lorsque je ne suis pas certaine de remporter la manche, je me pousse. Et lui, ben il bavarde.

- Je n'ai pas d'envie folles qui envahit mon cerveau.

Ce n'est pas une envie folle, c'est une envie viscérale. Une envie tout à fait normale chez les sirènes. C'est de ne pas y répondre qui est tout à fait contre nature. C'est contre cette nature que je lutte depuis des années. Je mâche ma gomme avec application et je le dévisage. Je ne bouge pas d'un cheveux. Enfin, si, à cause du vent. Disons que je ne bouge pas d'un muscle. Autrement, difficile de prévoir ce que mon corps décidera de faire.

- T'es drogué ? Alcoolique ? Si non, tu peux pas comprendre. Si oui, ben cette envie folle, comme tu dis, ben c'est un millions fois pire qu'un manque.

Je sais que ma voix est calme et posée, mais je me sens beaucoup plus affolée que j'en ai l'air. Zen, Bethany. Zen, respire lentement par les branchies et calme-toi.

- Quand je t'ai gentiment proposer de t'amener en jeep, tu me dit que tu as très envie de te faire bouffer et maintenant que j'en ai très envie, tu me dis que t'es trop jeune pour mourir ? Tu fais exprès ? Quel con celui-là ! Éloigne-toi de l'eau avant qu'il n'arrive un accident.

Bizarrement, parler me permet de faire le focus sur autre chose que ma faim. Mais mieux vaut qu'il ne me provoque pas. J'ai l'habitude que ma bouffe parle avant. J'en ai même aidé quelques uns à écrire leur propre lettre de suicide.


Dernière édition par Bethany Livingstone le Lun 28 Jan - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Terre et Eau   Ven 23 Nov - 13:09

Lucas & Bethany
L
a sirène pivota brusquement vers moi, me faisant face, un air étrange sur le visage. Elle ressemblait à quelqu'un qui venait de se faire prendre sur le fait. Elle me dévisagea ensuite, alors que je faisais exactement la même chose, cependant, un sourire était accroché à mes lèvres.

- Je n'ai pas d'envie folles qui envahit mon cerveau. Bon, si elle le disait. J'avais peut-être mal choisi mon mot, j'aurais dû dire une envie intense, ou quelque chose de la sorte, mais bon. D'un autre sens, pour moi c'était totalement fou de manger des gens... Elle me dévisagea ensuite, ne bougeant pas d'un seul millimètre. Je l'imite involontairement, je la regarde intensément, ne bougeant pas, le même air sur le visage.

- T'es drogué ? Alcoolique ? Si non, tu peux pas comprendre. Si oui, ben cette envie folle, comme tu dis, ben c'est un millions de fois pire qu'un man1ue. J'arque légèrement les sourcils, bon, je peux tout à fait comprendre, mais d'un autre côté, je ne comprends pas. Mon cerveau ne veut tout simplement pas justifier l'acte de ces foutues sirènes. Elles pourraient manger un steak, des frites ou n'importe quoi d'autre, comme nous, mais elles ne le font pas. Comme les vampires pourraient se nourrir de sang animal, mais ils ne le font pas non plus. Pour quelle raison ? Parce que c'est moins bon... n'importe quoi ! Si la chaire humaine était plus délicieuse que celle d'un chevreuil, je mangerais tout de même le chevreuil. C'est une question de moral, non ? Pour ce qui est de l’addiction, je peux comprendre aussi, mais jamais cette phrase ne pourrait justifier leurs actes.

- Quand je t'ai gentiment proposer de t'amener en jeep, tu me dit que tu as très envie de te faire bouffer et maintenant que j'en ai très envie, tu me dis que t'es trop jeune pour mourir ? Tu fais exprès ? Quel con celui-là ! Éloigne-toi de l'eau avant qu'il n'arrive un accident. Je continue de la regarder droit dans les yeux tout en l'écoutant attentivement.

- Quand tu m'as proposé de m'amener en jeep, j'ai gentiment refusé, car je voulais marcher... Mais bon, c'est pas si mal de parler non plus. Tu me semble déjà plus sympathique que la dernière sirène que j'ai croisé. Vrai, l'autre avait directement voulu me bouffer... Je gardais un grand calme, me sentant plus à l'aise, me disant qu'elle aurait pu me bouffer depuis plusieurs minutes déjà.
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas


avatar


✘ Messages : 57

MessageSujet: Re: Terre et Eau   Sam 24 Nov - 20:25

Lucas et Bethany>
Terre et Eau

Parler. Il veut parler. Je m'interroge à savoir s'il est totalement inconscient ou juste con. Sans doute que les deux alternatives finissent par se rejoindre un moment donné. J'ai soudainement nettement moins envie de le bouffer. Les sirènes sont très résistantes aux maladies humaines, mais tout de même, la connerie est souvent contagieuse. Je préfère ne pas y risquer ma vie. Je ferme les yeux un très bref instant et je secoue la tête. Il est vraiment bizarre, que je songe. Il veut bavarder, maintenant. Il voulait marcher et là il veut bavarder. Je resserre mon manteau contre moi, pas parce que j'ai froide, mai parce que c'est plus confortable. Et accessoirement, je cale la stylet dans ma manche, pour qu'il ne tombe pas par inadvertance.

- La dernière sirène ? Tu as déjà rencontré une sirène ?

Et tu es encore vivant ? Oui, je sais, c'est exactement de ça que j'ai l'air. J'ai l'air de ne pas le croire du tout. Il me semble très vivant, ce qui me permet d'être septique au sujet de la sirène en question. Soit elle était déjà gavée, soit il lui a foutu une raclée. Je dois avouer que la dernière alternative me plait. D'un autre côté, si la sirène était gavée, elle aurait sans doute été nettement plus sympathique que moi. Je ne suis pas particulièrement sympathique au premier abord. Du moins je ne l'ai pas été tellement avec ce garçon là. Mâchant ma gomme, je quitte la porte du jeep et je la referme avec un claquement sec. Bavarder. Il veut bavarder. En bien, voyons si c'est une envie véritable ou juste un prétexte. J'ouvre la porte arrière et j'en tire une chaise de camping que je lui tend avec un sourire non feint. Je lui pointe la mienne piquée près du rivage.

- Bon, soit, si tu veux bavarder, ça me va, mais ce sera plus confortable assez et avec une tasse de café. J'agite un thermos et prend deux tasse de plastique qui me semblent propre. C'est peut-être aussi parce que je préfère la viande humaine détendue plutôt que stressée.

Ne pas lui laisser croire que je suis inoffensive. Je ne le suis pas. Je ne l'ai jamais été et je ne le serai jamais. J'ai décidé de ne pas le manger, pour le moment. Il ne doit pas croire qu'il est tiré d'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Terre et Eau   

Revenir en haut Aller en bas
 

Terre et Eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Placki kartoflane = galettes de pommes de terre
» Soupe crémeuse au munster et pommes de terre à la bière
» 1847 - Train Rouen-Le Havre, PAILLETTE, Tremblement de terre ...
» Les ressources naturelles de la Terre pour 2010 épuisées le 21 août
» Gnocchis à la pomme de terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legend of the Damned :: Hors-jeu :: ✘ Sujets-