AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Dim 11 Nov - 8:52



Lukas & Amareillis



J'avais décidé récemment d'aller nager vers Londres, pour changer un peu d'endroits de nage. Et pour changer de gibier aussi. J'avais donc atteris dans une petite crique sombre et profonde. Tout ce que j'aimais entre autre. Je me tapis dans l'ombre,

attendant ma prochaine victime peut-être serai-ce un baigneur ? Ou alors juste quelqu'un qui se pensait en sécurité alors qu'il était loin du compte. J'étais tapis, près d'un gros rocher voyant à peine le soleil percer à travers la sombrieté de l'eau, mes longs cheveux roux suspendus à travers les petits courants que faisaient ma longue queue de sirène verte émeraude.

Je vis alors un jeune homme blond, à la tête angélique se pencher au-dessus de l'eau, sûrement à la recherche d'un objet égaré ou autre. Mais après tout ce n'était pas mon problème, non ? Je commença alors à chanter un petit air mélodieux qui lui donnerait sûrement envie de plonger tête la première dans l'eau, je remonta un peu à la surface de manière à ce qu'il puisse me voir avec mes grands yeux bleus suppliant et mes seins nus.

En général peu d'homme résistaient à la tentation, après tout ce n'était pas commun une jolie fille sous les flots. Je remonta à la surface, sortant ma tête de l'eau et le regarda droit dans les yeux. A l'intérieur de moi-même, je souriais. J'étais heureuse, j'allais pouvoir me remplir la panse. De plus, vu qu'il n'était pas très repoussant je pourrais peut-être lui faire du charme, qui sait ?

©WhiteCloud


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Dim 11 Nov - 20:07

Lucas & Amareillis
L

a tête bourrée d'un tas de conneries, les chutes étaient l'endroit qui me paraissait idéal pour me relaxer. Restant sur mes gardes, l'air aux aguets, je marchais calmement sur le bord de l'eau. Ce monde était devenu imprévisible, on était à l'abri nul part. Partout où nous allions, il y avait une créature quelconque. J'étais une créature, oui, mais je ne m'étais jamais considéré comme tel. Élevé par une mère humaine, vivant avec eux depuis toujours, j'étais un des leurs. Chose favorable à ce jour.

Faisant balancer la mince chaîne que possédait ma main, l'air perdu, loin, j'aurais peut-être même dis divaguant, je n'avais qu'une seule envie. La jeter loin, très loin, mais d'un autre côté, je ne pouvais pas m'en séparer. Puis c'est alors que l'emprise que j'avais sur elle s'échappa, puis... elle tomba... dans l'eau.

- Eh merde ! Soupirant, je me penchai au dessus de l'eau claire, regardant avec intensité, comme si je pouvais l'apercevoir sur le fond inexistant. C'était inévitable, je ne la reverrai plus jamais.

Un chant mélodieux retentit alors, brisant doucement le silence. Quelque chose d'obnubilant, de magnifique... Puis un visage apparût à la surface. De grands yeux bleus, de longs cheveux roux et des seins... Un spectacle pourtant si étrange, mais attirant. L'esprit embrouillée, je savais que quelque chose clochait et pourtant... J'étais totalement charmé. Comment ne pas l'être devant tant de beauté et une si belle voix ? À ma connaissance, une sirène, c'était indéniable, mais pourtant, elle m'avait eu. Je secouai la tête, tentant de reculer, mais l'effet contraire arriva, je m'approchai davantage de la surface...
code by Mandy


Dernière édition par Lucas J. Cartwright le Mar 13 Nov - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Lun 12 Nov - 16:36



Lukas & Amareillis



Un jeune homme m'apparus en face de moi, un joli blond un peu plus âgé que moi. Mais il restait plutôt pas mal, je commença à chanter et je le vis s'approché dangeureusement du bord. Je souris de tout mon charme et replongea sous l'eau, ayant une envie folle de jouée.

Une fois au fond de l'eau, grattant un peu le sol, ne prenant pas gare à la terre qui s'enfoncait dans mes ongles et en sortis une chaîne en argent, très jolie. Je remonta et lui montra, la faisant glissée entre mes doigts et murmura d'une voix timide, douce et féminine :

-" C'est à toua ?"

Je pris un faux accent complétement débile, au passage et le regarda avec un regard charmeur et même si mon ventre criait de faim, je ne le lâcha pas du regard. Etant sûre qu'il reste non loin de moi ou que je puisse sauter et le jeté à l'eau s'il tentait de fuir. Celle-ci étant glaciale, avoisinant les 0 il ne ferait pas long feu tout mouillé.

Je lui tendis timidement la main, la chainette enroulée autour des doigts, prête à replongée sous l'eau si il tentait une tentative d'attaque, j'avais beau aimer faire traîner les choses, j'analysais chaque risque que je prenais. Je détestais être prise au dépourvu, et mon instinct de survie me dictait de faire attention à chaque choses étrange

ou douteuse. Alors je n'avais d'uatre chose que de l'écoutait, même si parfois je devais rater de belles occasions de m'amusée.... Un peu douteuse de sa réaction, je me remis à chantée.

©WhiteCloud


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Mar 13 Nov - 10:10

Lucas & Amareillis
L
a magnifique jeune femme me sourit avant de reploger sous l'eau. À l'intérieur de moi, j'avais un mauvais pressentiment, mais c'était comme si je ne pouvais plus me contrôler. J'avais une terrible et pressante envie de reculer le plus loin possible de l'eau, mais j'étais maintenant figé, tout près du bord.

Elle remonta alors à la surface puis me montra la chaîne que j'avais échappé dans l'eau, quelques minutes auparavant. Mon coeur se mit alors à battre étrangement, une sirène, s'en était bel et bien une ! Je ne m'étais pas trompé et maintenant, il était trop tard...

- C'est à toua ? Une voix timide, douce et féminine, un accent puis un regard charmeur. Je secouai légèrement la tête, me faisant violence pour sortir de ma torpeur, mais je n'y arrivais pas. Elle m'avait totalement sous son contrôle. Elle me tendit timidement la chaîne, puis j'hésitai tout de même à la prendre, un peu confus, dérouté. Puis comme si elle avait peur de me perdre sous son charme, elle se remit à chanter de sa douce voix mélodieuse. Je n'avais qu'une seule envie, me jeter à l'eau avec elle, la retrouver, la toucher...

Je détestais ces créatures à un point inimaginable. Elles étaient les pires manipulatrices qui soient et moi ? Je n'étais qu'un thérianthrope... Dans ces cas là, l'intelligence ne nous sert totalement à rien, on est plus maître de sa propre personne. C'est pourquoi, j'approchai ma main de la sienne, voulant reprendre le pendentif. Chose que je n'aurais jamais fait en temps normal.
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Mar 13 Nov - 15:29



Lukas & Amareillis



Je vis à son regard, à l'intérieur de ses pupilles plus exactement qu'il avait peur, ou du moins qu'il voulait fuir et qu'il voyait clair dans mon jeu, mais ayant totalement manipuler son corps avec mes chants. Je n'avais qu'à lui demander de ce saigner à blanc il serait obligé de le faire....

Je le regarda droit dans les yeux, avec charmes puis lorsqu'il effleura ma main le tira à l'eau. Je le pris contre moi et commença à l'embrasser, faisant glisser mes mains sûr son torse et les hanches, le laissant à la surface. Je n'avais pas une envie folle de le noyer maintenant.

Car comme je l'ai dis quelques temps plus tôt, j'avais envie de jouer. Et à ce niveau là les humains étaient les plus marrants, ils croyaient toujours qu'une sirène allait s'intéressée à eux pour de bon, comme si c'était notre genre.... Les gentilles sirènes me sortaient par les yeux et les oreilles.

Je pressa mes seins nus à nouveau contre son torse, l'embrassant désormais avec fougue et passion. Pincant légèrement sa lèvre avec mes dents, faisant perler quelques gouttes de sang ce qui me donna l'eau à la bouche tant celui-ci était appétissant...

©WhiteCloud


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Jeu 15 Nov - 14:24

Lucas & Amareillis
A
ussitôt que ma main effleura la sienne, elle me tira dans l'eau. Chose bien évidemment prévue, chose que j'aurais aimé éviter, mais malheureusement ce n'était pas le cas. Cette sorcière avait manipulée mon esprit, faisant de moi un jouet. J'avais beau essayer de combattre, mais l'envie d'être près d'elle semblait plus présente.

La jolie rousse me pris alors contre elle et commença à m'embrasser, faisant glisser ses mains sur moi. J'essayais de toute mes forces de revenir à moi, mais mon esprit était totalement embrumée. C'est pourquoi, j'embarquai plutôt dans son jeu, l'embrassant à mon tour. Elle mordit même ma lèvre, faisant perler quelques gouttes de sang. J'étais déchiré entre la panique et le désir, un désir faux qu'elle créait elle-même. Le plus atroce dans tout ça ? Je pouvais sentir son horrible queue de poisson, un élément qui me rappelait l'affreuse créature sanguinaire qu'elle était.

Je combattais encore une fois pour me sortir de là, redevenir celui que j'étais. Si seulement j'avais eu la force de me transformer... Non, j'étais une fois de plus entré dans son jeu, le tenant contre moi, l'embrassant avec trop de fougue. Et j'étais très loin d'être à l'aise dans cette situation, dans l'eau où je ne touchais absolument pas le fond. Malheureusement, mes esprits ne me revenaient pas.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Jeu 15 Nov - 17:19





«Ft. Lucas.»

«Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. »


« J'étais au paradis, j'avais enfin trouver quelqu'un à me mettre sous la dent, un beau métamorphe. Le plus sordide dans tout ça ? C'est que je sentais au fond de lui la panique, la sensation qu'il savait qu'il allait trouver la mort dans ses eaux sûrement trop noires et profondes pour qu'il puisse en sortir en un seul morceau. Je le sentais m'embrasser encore et encore, bien qu'il était loin d'en avoir envie. Je relâcha sa bouche, caressant du bout de mes nageoirs les deux jambes bien séparées du jeune homme, qui tentait de nager mais qui se fatiguer plutôt qu'autre chose, étant donné que je le tenais la tête hors de l'eau.... Cupides sont les hommes, avec leur envie de tout contrôler. Je le regarda alors dans les yeux, une pointe de sadisme et souris, un beau sourire malicieux. Je descendis alors, arrêtant de battre de la queue, sous l'eau, prenant enfin toute l'inspiration dont j'avais besoin. Et je nagea, nagea pour m'enfoncer dans les eaux noires de la chute, tenant l'humain contre moi, attendant qu'il se noie pour manger sa chaire, sa si délicieuse chaire. »


(c) Spinelsuns


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Mar 20 Nov - 9:43

Lucas & Amareillis
L
a fin... pour moi, c'était la fin. Bien que je luttais comme un malade pour me sortir de cette torpeur, je n'y arrivais pas. Cette sorcière avait un contrôle immense sur mon esprit, elle pouvait me couler au fond de l'eau sans que je bouge le moindrement. Lorsqu'elle commença à s'enfoncer dans l'eau, c'était la panique dans ma tête. Le moment tant redouté se produisait, cette garce sadique de sirène essayait de me noyer. Pourquoi ? Pour me dévorer par la suite. Une des fins les plus pathétiques qui soit, mangé par une créature pourvue d'une queue de poisson...

Je ne pouvais absolument rien contrôler, ni même essayer de parler. Vous imaginez la sensation ? Des plus désagréables qui soient. N'avoir plus aucun contrôle sur sa vie, attendre la mort, la panique envahissant son cerveau. C'était l'horreur pour moi et pour une fois dans vie, j'étais effrayé et pas qu'un peu. J'étais au bord du précipice, l'horloge allait bientôt cessée de tourner.

Impuissant, je la laissais me couler au fond des eaux comme une marionnette, comme une simple poupée de chiffon, mais je continuais de combattre intérieurement.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Mer 21 Nov - 12:17





«Ft. Lucas.»

«Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. »


« Tandis que je m'enfoncais dans les eaux noires et gêlées des chutes de Yorkshire Dales, je sentais petit à petit la pression s'augmentait au-dessus de moi, bien entendu mes organes étaient habitués à cela et j'aimais même plutôt bien ça. Je battais doucement de ma queue, qui s'ondulait naturellement, mes écailles bleutées se frottant calmement les unes sûr les autres. Autour de nous ? Le silence total, pas un seul poisson aux alentours. En effet, ils étaient plutôt aux environs des mers chaudes du sud de la Californie, mais peu importe. Là n'était pas le problème, pour l'instant le problème était que j'étais indécise tant qu'au sort du jeune homme que j'avais près de moi. J'hésitais à le tué ou à lui faire une belle frayeur, à hanter ses pensées. Je m'arrêta alors soudainement, près d'une grotte sous-marine qui débouchait sûr une cavité remplie d'air frais. J'avais en effet besoin d'un peu de compagnie, j'avais beau être solitaire de nature, j'aimais plutôt bien la présence de ce jeune homme. Il m'avait l'air remplis de haine et j'aimais plutôt bien ça je dois l'avouer.... Je me dirigea alors dans un conduit étroit, me attant pour ne pas qu'il meurt dans mes bras, au pire s'il mourrait, ce n'était pas si grave que ça, je le mangerai.
Mes pulsions de faims s'étaient un peu calmée, je pense que c'était surtout l'air qui me faisait cet effet là, les sorcières avaient beau être à moitié humaine, elles étaient taillée pour vivre sous l'eau, c'était évident.
Je nous conduis jusqu'à la petite grotte, déposant le corps du jeune homme à l'air libre, restant à moitié sous l'eau, me reculant pour éviter une quelconque attaque et le fixa de mes yeux verts, mes cheveux roux descandant sûr ma poitrine et le visage neutre. Je voulais le voir se réveillé, je regrettais même déjà de lui avoir laisser la vie sauve. »


(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    Dim 25 Nov - 19:23

Lucas & Amareillis
L
'eau était gelée à point tel que tout mon corps me semblait engourdi, mais mon esprit était portée totalement ailleurs. Je n'avais pas le temps de penser à cela, mon cerveau était déjà assez en panique comme ça. Je regrettais amèrement d'être venu là, je regrettais aussi d'avoir sorti cette maudite chaîne de ma poche. Bee... tout cela à cause d'elle. Non... je ne pouvais pas lui porter tout le blâme, ce n'était tout de même pas de sa faute si les créature avaient envahit la terre...

Bientôt, mon cerveau en panique et engourdi s'endormit... Certainement parce que je manquais d'air, parce que mon corps était gelé et parce que la panique m'envahissait. Peu importe, je dû manquer plusieurs minutes, parce que lorsque je revins à moi, j'étais étendu sur quelque chose dur. Rapidement, tout me revint en mémoire, excepté le moment où j'étais inconscient. Puis regardant autour de moi, je compris avec autant de rapidité où je me trouvais. Une grotte souterraine...

Étonnamment, j'étais toujours en vie... mais dans de telles conditions, je pouvais aussi bien mourir. Un froid pareil pouvait même venir à bout des humains les plus costauds, alors moi... Mes pensées s'arrêtèrent net, lorsque j’aperçus quelque chose de roux non loin de moi. C'était elle, évidement. Je m'assis rapidement, la regardant incertain.

- Merde ! Que me veux-tu ? J'étais complètement gelé, même que mes muscles en souffraient déjà. Le saison était très froide, l'eau glacée, et cette grotte l'était tout autant. Dans mon esprit, soit je finissais mort d’hypothermie, soit dévoré par cette satanée sirène rousse. Mon regard était sombre, mauvais...
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright    

Revenir en haut Aller en bas
 

Que dire du bonheur ? Rien. Ça emmerde le monde. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. # Lucas J. Cartwright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien à dire de plus ! - Lepicadurien
» Ces expressions médicales qui ne veulent rien dire
» Simon et Bertrand vont vous dire quoi
» Comment dire non aux festivités sans paraître "chiante"
» J'ai rien compris, et vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legend of the Damned :: Hors-jeu :: ✘ Sujets-